#35309
AvatarLOULOU
Participant

@bzo

oui, j’ai parfois l’impression à te lire que tu as installé des barrières, un désert, entre toi et tes émotions, entre toi et le désir, peut-être à un moment donné, c’était nécessaire pour rester en vie, pour survivre.

Tu as tout compris!
Depuis un peu plus de trois ans, j’ai claqué la porte trop fort! Et maintenant
elle reste coincée.

Cela devient difficile à vivre. C’est un handicap pour retrouver l’énergie du
désir. Je ne me reconnais plus moi-même, alors qu’avec mon ex j’étais plutôt
chaud lapin! Et regarder passer une jolie femme dans la rue, quel plaisir!
Maintenant je détourne mon regard.

Je pensais retrouver un équilibre des énergies sexuelles en m’initiant
(en grande partie grâce vous tous) au plaisir prostatique. J’ai entrevu lors de certaines sessions mieux réussies
que d’autres tout le plaisir que je pouvais en retirer. Alors bien sûr, mon mental a dit de ne pas aller
plus loin.

Dans mon entourage, si je vois un couple entrain de se déliter, cela me glace le sang, instantanément.
Dans l’instant je ne peux m’empêcher d’intervenir.
C’est ainsi que j’ai fait une énorme boulette avec notre ami @Epicture.

Face à cette solitude affective, face à cette porte que j’ai verrouillé, inverser la situation est un combat
épuisant. C’est ainsi que depuis quelques mois j’ai décidé de me faire aider par un psy. Me faire aider! Alors
qu’il y a quelques années j’étais un battant que rien ne pouvait arrêter.

Depuis mon dernier message, je n’ai pas fait de session. Là je vais m’y remettre doucement histoire
de ne pas perdre le peu que j’avais acquis.

Vos témoignages et vos conseils me sont d’une aide précieuse. J’y puise de l’énergie pour aller de l’avant. Un
grand merci à tous.

Que votre journée soit belle.