#35318
AndranerosAndraneros
Modérateur

Première partie (1 / 2)
Bonjour @Buzzi et bon retour parmi nous.

Désolé mon récit est un peu long mais cela fait un long moment que je ne suis pas revenu sur ce forum

Pour commencer nous te remercions de ta fidélité et de la confiance dont tu témoignes envers notre forum. Pour la suite je risque d’être aussi long que toi, sinon encore plus. Après un an et demi de séparation nous avons tant à nous dire ! J’espère que tu profites bien de ta nouvelle maison avec ta famille.

ma quête est longue et mes débuts n’ont pas été à la hauteur de mes espérances. 

Pour les personnes qui comme moi ne vivent pas très vite, instinctivement, spontanément leurs premières expériences de plaisir prostatique, la première étape, l’une des plus importantes, est d’accepter cette situation, d’accepter de passer par une phase d’apprentissage. Une telle acceptation ne t’interdit ni de rêver du super O’ ni de te fixer comme objectif de développer tes capacités orgasmiques pour devenir multi-orgasmique.

Cet objectif est celui du travail de développement personnel que tu viens de reprendre mais ne doit jamais être celui de la session que tu es en train de faire. C’est facile de comprendre la différence ; je reconnais qu’un tel état d’esprit est plus difficile à gérer au quotidien. Ce peut être un effort ; si tu sais le faire tu seras récompensé.

Considère donc chaque session comme un entraînement. C’est à mon avis le moyen le plus facile de te mettre dans le bon état d’esprit. Tu fais tes gammes, tu apprécies chaque seconde de ta session comme un moment important pour la suite de ton cheminement. Si tu sais semer et patienter, tu récolteras.

j’ai beaucoup plus de temps maintenant pour me remettre à faire ce travail sur soi-même.

Je pense que tu as tout compris. Nous sommes présents pour t’accompagner et si nécessaire pour t’aider.

En ce qui concerne ton fétichisme et tes masturbations de fin de session je pense que sur ce point aussi tu as bien analysé ta situation et que tu es prêt à en tirer la bonne conclusion.

Cela me faisait-il trop penser aux plaisirs péniens que j’ai eu l’habitude d’éprouver en enfilant ce genre de vêtement ?

Ton expérience intime fait que ces deux éléments contribuent à te maintenir dans une pratique prisonnière de l’orgasme centré sur le pénis associé à son éjaculation. Il serait utile que tu essaies de séparer tes sessions prostatiques de tes pratiques habituelles. Le plaisir prostatique est différent du plaisir sexuel déclenché par la stimulation du pénis. Tu faciliteras la découverte de tes nouvelles sensations prostatiques en les isolant, en les séparant des sensations péniennes qui te conduisent en ce moment à l’éjaculation.

Depuis le début de la semaine, je suis à ma troisième séance (lundi, mardi et mercredi).

Il est important d’écouter son corps et de répondre à son excitation. En cette période de reprise de tes sessions de massage prostatique tu sembles particulièrement excité, tu sembles éprouver un désir intense. C’est excellent mais ce pourrait être meilleur si tu pouvais espacer un peu tes sessions (1 jour sur 2). Ton désir aurait le temps de prendre de l’ampleur les jours sans et de te donner encore plus d’envie pour la sessions suivante.

De ce que je me souviens, ces trois séances ont été un peu plus intense que lors de mes sessions d’il y a un an

Tu nous dis clairement que l’espacement des sessions n’est pas un frein à l’apprentissage de nouvelles sensations. Ce devrait donc être facile d’espacer un peu tes sessions ce qui te permettra en plus de garder des occasions pour des sessions de masturbation telles que tu les pratiques déjà.
Fin de la première partie (1 / 2)