#35323
bzobzo
Participant

au plus je bouge, au plus je me caresse,
au plus je suis dans la bouche d’un volcan

gentil monstre collé à mes entrailles,
tu t’es garé en moi,
je t’ai bercé, je t’ai nourri,
maintenant tu as grandi,
fais-moi goûter à ton royaume,
laisse-moi prendre pied quelques instants dans l’indicible,
emplis-moi de feu,
de ce feu tellement doux, tellement chaud
qui fait comme des ailes immenses dans ma chair