#35363
CaktilCaktil
Participant

Bonjour Madjek,

Cela fait un moment que je me dis qu’il faudrait que je m’inscrive pour participer à ce forum. Je suis également assez nouveau dans le domaine des plaisirs prostatiques, j’ai découvert cet univers à la mi-août 2019. Je me suis inscrit aujourd’hui, en particulier pour faire écho à tes propos de ton message du 17 juin.

Je me suis reconnu dans la plupart de tes explications, sauf en ce qui concerne l’utilisation de masseurs autres que ceux d’Aneros. J’ai commencé avec l’Helix Trident et, une fois convaincu de l’efficacité de ces petits bouts de plastique, j’ai acheté deux autres modèles : l’Eupho Trident et le Progasm Junior.

Bref ! Après une trentaine de sessions en deux mois passé à cheminer sur cette passionnante route, je pense que j’en suis à l’étape 48 de la carte au trésor. C’est à dire un plaisir intense avec de fortes contractions (Dry-O) lors de la plupart de mes séances. Ce qui me rapproche de toi, c’est aussi ce sentiment de frustration de ne pas atteindre les sommets de plaisir décrit ici ou sur le forum Aneros. Et comme toi, j’ai le sentiment que le palier suivant est tout proche ! L’Orgasme avec un grand « O » ! Le plaisir que j’éprouve ces jours est le meilleur plaisir sexuel que j’aie jamais eu, mais je sais qu’un jour ou l’autre je franchirai l’obstacle, je trouverai la clé pour un orgasme encore supérieur.

Une de mes difficultés consiste à trop analyser ce qui m’arrive au lieu de simplement apprécier les sensations, quelles qu’elles soient. Je trouve très difficile de juste ne rien faire, de ne pas avoir de pensées parasites. Je pense qu’il faut que je me mette à la méditation pour m’améliorer.

Mais je savoure chaque pas de cette route vers la découverte d’un plaisir différent et je sais, pour avoir lu de nombreux messages ici ou sur le forum d’Aneros, que le voyage est aussi agréable que le mythique super-O que, peut-être je n’atteindrai jamais…

Parfois nous avançons à grands pas, parfois nous piétinons sur place et parfois même nous reculons. Mais le chemin est tellement excitant !

Dans ma classification (encore de l’analyse…) j’ai des sessions qui sont « ratées », « sub-standards », « standards », « oniriques », « magiques », « merveilleuses », etc. A part une fois ou l’échec a été total et les sensations totalement absentes, je trouve qu’il y a toujours quelque chose à retirer de ces séances. Et encore, la fois où il ne s’est rien passé, j’ai quand même vu pourquoi et cela me permettra d’éviter de répéter cet échec. Parfois mes sessions sont pratiquement des séances de psychothérapie et je règle des choses sur moi-même, des émotions refoulées sortent et les larmes de peine ou de joie coulent. Ces sex toys sont vraiment étonnants ! Et parfois ce sont juste des moments d’exquises sensations orgasmiques.

Pour résumer, je dirais que nous sommes sur la bonne voie, le mieux que nous ayons à faire et de savourer chaque minute de ces extraordinaires moments que nos prostates nous offrent.