#35370
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bon retour sur notre forum @madjek.
Vous nous disiez en juin dernier avec un ton encore un peu interrogatif et me semblant même étonné après nos réponses à votre message précédent :

j’aurai de petits orgasmes, enfin des débuts de construction d’orgasme.

Vous nous dites maintenant après 4 mois de pratique très consciencieuse :

• j’ai pu ressentir ce qui s’approche d’un orgasme prostatique (… )
• Aneros classic (je suis parvenu à l’orgasme prostatique et à le déclencher en boucle avec celui-ci) (… )
• Aneros Ice (j’ai (eu) plusieurs fois des orgasmes mais jamais à répétitions, je compte réessayer bientôt) (… )
• J’en arrive donc à la façon dont je suis parvenu à obtenir plusieurs orgasmes de ma prostate. J’ai recommencé l’expérience plusieurs fois, mes sessions sont au passage plus courte qu’au début. Avant il me fallait bien 1h15, j’en suis à 40 – 45 min afin d’obtenir de très bonnes sensations et ce que je peux appeler des orgasmes prostatiques que je peux répéter jusqu’à épuisement finalement. J’en ai compté une bonne dizaine toutes les 30 sec sur ma dernière session. (… )
• C’est vraiment des sensations uniques, des orgasmes longs, internes, qui partent véritablement du ventre. (… ) Simplement, la prostate qui donne du plaisir. (… )
• Mais stimulée, massée seule, elle décharge des orgasmes incroyables, et en séries en plus.

C’est magnifique et je suis vraiment heureux de lire à quel point vous avez progressé pendant cet été J’espère que désormais vous n’avez plus aucun doute sur la nature de votre expérience. Félicitations et bienvenue au club @madjek.

Les conseils que vous proposez à partir de votre expérience sont pertinents et devraient aider les lecteurs débutants à se concentrer sur l’essentiel pour franchir les unes après les autres les étapes de la Carte au trésor.

Mais je me demande comment faire cette respiration que vous proposez :

Essayer de creuser votre ventre en inspirant, le fait d’exagérer votre respiration abdominale permet au masseur de bouger (sans avoir la nécessité de trop contracter, toujours ressentir de contractions légères)
Essayer d’être relâché également au niveau de l’expiration, en gonflant votre abdomen, le fait de gonfler, va permettre au masseur de bouger en glissant le long de votre prostate.

Si je creuse mon ventre en inspirant (en emplissant mes poumons d’air) je vais inévitablement gonfler ma cage thoracique .C’est le contraire de ce qu’on appelle une respiration abdominale qui consiste à gonfler le ventre en inspirant en poussant le diaphragme vers le bas. De même pour expirer (expulser l’air contenu dans mes poumons) je dois remonter mon diaphragme ce qui tend à creuser le ventre et non à le gonfler.

Je suis parfaitement d’accord avec les effets de la respiration abdominale qui contribue à déplacer ls organes à l’intérieur du bas ventre et donc à masser la prostate et donner au masseur des impulsions qui seront autant d’étincelles pour mettre la prostate en feu. Mais dans mon esprit je pousse mon diaphragme vers le bas et je gonfle le ventre en inspirant, et je remonte mon diaphragme en creusant le ventre en expirant.

Pour conclure le dernier exemple de la transformation de votre sensualité que vous êtes en train de vivre est que vous ne vous interrogez plus sur ce que l’on peut ressentir quand on est devenu un homme multi-orgasmique, vous commencez à bien le savoir. Vous vous interrogez maintenant sur ce que vous allez bientôt vivre en poursuivant le développement de vos capacités orgasmiques :

qu’en est-il des super O? est-ce des orgasmes qui arrivent avec la pratique? 

La réponse est OUI @madjek. Continuez avec le même état d’esprit et, si je me fie à ce que vous avez vécu en un trimestre, je suis persuadé que vous viendrez nous dire bientôt ce que vous ressentirez quand vous vivrez vos premiers super O’s, « full body orgasms ». Ce sera encore meilleur.

Bon cheminement @madjek.