#35412
bzobzo
Participant

je ne me lasse pas d’écrire à propos de ces premiers moments de volupté,
de retour à la maison après une journée au boulot

ce sont toujours des moments uniques, des moments incroyables,
tellement ma chair semble s’imbiber de toute cette ouate douce, chaude, caressante, en expansion
comme un lit de torrent desséché qui retrouve son liquide favori

mes mains se déplacent lentement, doucement , sur ma peau,
en épousent chaque contour,
mon bassin, plein directement de langueur, plein de lascivité, rien que d’onduler
et puis mes cuisses… well… mes cuisses,
elles vont se presser, se frotter, contre mes roubignolles
qui directement s’enflamment d’un feu tellement doux, tellement contagieux

comme ce plaisir est magique, comme ce plaisir est ineffable,
comme il emplit mon quotidien, dès que je suis à la maison,
comme il le rend magique, comme il le rend unique

ma chair, mon pays natal, mon nid aux miracles,
contrée aux mille sortilèges,
je ne me lasse pas de t’explorer