#35419
bzobzo
Participant

je vais désormais retourner vers le lit plus souvent

après avoir pratiqué des semaines durant en position debout quasi exclusivement,
m’être délecté de la totale liberté de mouvements et de gestes ainsi,
comme si le désir nous entraînait sans freins dans toutes les directions,
appris aussi à me synchroniser beaucoup mieux à mes énergies vitales,
un dialogue au plus près désormais

je me suis aussi heurté aux limites de la position debout,
à savoir que cela restera toujours des micro-séances,
même si la durée peut parfois, régulièrement même, se prolonger jusqu’à une quinzaine de minutes,
cela restera toujours des micro-séances

les lents décollages qui ont besoin de durée, ne sont pas possibles en position debout,
contrairement à ce que j’ai cru à un moment donné,
pour cela il faut retourner vers la surface horizontale d’un lit
où le poids du corps est annulé,
où il n’y a plus cette liberté de mouvements incroyable, certes
mais on peut vivre ces félicités au long cours en soi-même
qui nous déposent sur des rivages tellement extraordinaires parfois

mais j’ai tellement appris debout,
temps d’injecter tout cela dans la pratique reine
et de goûter à des sensations encore plus exquises,
à des cimes encore plus vertigineuses