#35440
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour et bienvenue sur notre forum @leucatos.

Je suis heureux de lire que vous avez pu ressentir de si bonnes sensations aussi rapidement. C’est très encourageant pour la suite de votre cheminement. Votre présentation me donne clairement l’impression que ce résultat n’est pas le fruit d’un hasard mais d’une préparation méthodique et appliquée. Vous recevez donc une première récompense qui est largement méritée.
Vous dites :

Pour ma dernière séance j’ai été un peut déçu car j’ai eu le même genre de mini orgasme mais un peu moins violent.

Si vous avez eu le temps de parcourir quelques sujets de notre forum ou d’un autre vous avez sans doute pu lire qu’il est normal de ne pas retrouver immédiatement, dès la session suivante, toutes les sensations dont vous avez pu faire l’expérience. Les progrès qui marquent notre évolution vers la maîtrise du plaisir prostatique ne sont pas linéaires.
Vous ajoutez :

Je suis quand même satisfait car en lisant tous les témoignages je ne pensais pas que cela se produirait si rapidement.

C’est très important que vous en soyez conscient. Mais ce point est difficile à juger objectivement dans la mesure où vous ne nous avez pas indiqué si vous avez pratiqué une ou des activités telle que méditation, auto hypnose, yoga, pilates ou autre qui auraient pu vous préparer à mieux vivre cette forme d’expérience que d’autres.
De même quand vous dites :

Je me suis entraîné à la respiration de relaxation et à la création de contractions pelviennes.

vous ne nous dites pas si cet entraînement a duré quelques jours ou quelques mois.

Vos conseils sont pertinents mais ne doivent pas être pris comme un dogme que tout le monde devrait appliquer de la même manière. Quand ça fonctionne ainsi c’est parfait mais en cas contraire un débutant ne doit pas hésiter à les adapter à sa personnalité.

Vous nous demandez pour finir :

J’ai comme l’impression que depuis cette découverte, j’ai moins d’érections le reste du temps. Est-ce une idée ? Cela peut-il arriver ?

Dans l’ordre les réponses sont peut-être non et éventuellement oui.
Pourquoi peut-être ? Nous ne vous connaissons pas et vous ne nous donnez pas les éléments de comparaison qui ont pu faire naître cette idée.
Pourquoi éventuellement ? Pour les mêmes raisons que ci-dessus. Nous ne connaissons pas votre situation, seul, en couple ou avec un ou des enfants, ni votre âge, ni votre moral (optimiste, pessimiste, fatigué, stressé), ni votre état de santé (en pleine forme ou non). Est-ce que vous avez constaté des pertes d’érection à l’occasion d’ébats érotiques en couple ? Ou seulement à l’occasion de masturbations ? Est-ce que votre impression vient de pertes d’érections qui pouvaient se produire en dehors de tout activité sexuelle et qui ne se produisent plus ?
Votre interrogation revient régulièrement sur les forums mais bien moins fréquemment que la constatation inverse d’une vigueur renouvelée voire améliorée. Voici quelques liens récents sur notre forum :

@fredde
mentionnait ce problème le 28 septembre et apportait un commentaire plutôt rassurant le 30. Je m’efforçais de le rassurer ainsi le 1er octobre.
@gheghossst se posait la même question début juin et @aneveil lui apportait cette réponse.
Voici une autre réponse d’ @aneveil sur le même sujet.

La suite de votre témoignage s’annonce passionnante. Bon cheminement @leucatos.