#35462
bzobzo
Participant

ces délicieuses tempêtes dans la chair, les sentir passer en soi,
tout notre être est comme les branches et les feuilles d’un arbre secoué par le vent

à première vue, cela ne semble que chaos et forces erratiques à l’oeuvre
mais si on prend la peine d’y regarder de plus près,
on se rend compte qu’il y a une totale fluidité,
une harmonie sauvage à la fois puissante et douce
qui agite tout notre être, dans la chair et dans l’impalpable