#35464
bzobzo
Participant

j’aime tellement cette sexualité que je me suis construite, que je me suis bâtie,
faisant fi de mon identité sexuelle, faisant fi de tout tabou de genre, de tout frontière de genre,
juste suivant mon désir,
osant tout ce que le désir m’inspire,
me laissant m’entraîner

la façon dont mon corps peu à peu a répondu à toutes mes questionnements,
à toutes mes audaces, à tous mes balbutiements,
la façon dont ce corps est devenu mon complice

la façon dont ce plaisir m’entraîne toujours plus loin dans l’ineffable, dans le voluptueux,
dans le caressant, dans le frémissant, dans l’ondoyant, dans l’onduleux, dans l’ondulant,
dans les arabesques soyeuses et chaudes,
la soie est devenue mon royaume, mon royaume de vagues, langoureuse soie vague après vague,
gorges profondes de nectar chaud, jungles de lianes lascives

mes deux sexes en moi, collés l’un contre l’autre, l’un dans l’autre, se pressant, se frottant,
oh ce va et vient entre mes reins,
comme c’est bon d’être des deux côtés du dard,
d’être à la fois la jument et l’étalon