#35477
bzobzo
Participant

le plaisir me traverse vraiment comme un torrent sauvage par moments,
cela frotte de tous les côtés en moi,
je deviens une crécelle à gémissements tournant à plein régime,
la jouissance ne me lâche plus,
elle a planté ses crocs en moi, cela peut durer de longues minutes

je fais corps avec le plaisir, corps à corps avec le plaisir,
comme un surfeur embarqué sur une vague,
il s’est installé dans ma chair, comme un roi qui s’est installé sur son trône,
je sens son sceptre dans mes entrailles qui va et qui vient erratiquement,
c’est comme un nuage de vibrations chaudes,
un essaim de vibrations tournoyant, un nuage d’étourneaux dans le ciel,
quelle sublime harmonie dans le mouvement zigzaguant,
arabesques langoureuses dans mon ventre

c’est de la pure musique qui monte des abysses,
des flots de notes qui s’élancent vers le ciel,
le soleil couchant comme une immense main dorée,
paume douce et caressante, accueillante,
immortel, éphémère, invisible, filet de vie

jaillir et retourner à la terre, un instant