#35497
bzobzo
Participant

l’avantage quand on n’a pas trop de vie sociale,
quasiment pas, avouons-le,
c’est que quand on se découvre une pratique aussi intéressante,
aussi susceptible d’emporter au loin,
on peut s’y consacrer à fond mais quand je dis à fond, c’est vraiment à fond
et cela paie,
oh que oui cela paie,
mon corps est devenu comme une boîte magique à sensations

je progresse sans cesse, ma disposition plus les heures de pratique
font que j’avance sans cesse sur ce chemin,
apprentissage mystérieux, en quoi consiste-t-il exactement?
un peu d’amélioration technique? sûrement
mais l’essentiel est ailleurs,
l’essentiel, ce sont ces énergies intérieures, ces énergies de profondeurs,
y avoir accès de plus en plus, de plus en plus facilement

moi, en l’occurrence je me suis engagé sur une voie un peu spéciale,
sans doute parce que je n’ai plus de compagne depuis longtemps,
j’ai été cherché le féminin en moi,
à un moment donné j’ai pressenti que tout le féminin possible, était en moi aussi
et quand creusant suffisamment, je pouvais en profiter en moi
avec la même puissance que si j’étais une femme

mais cela reste une aventure tellement spéciale
car avec un corps d’homme, on va être en même temps homme et en même temps femme,
on peut y arriver tout simplement parce que notre chair n’a pas de sexe, elle a les deux

et puis aussi ces énergies mystérieuses que nous portons en nous,
elles aussi, elles n’ont pas de sexe, elles peuvent devenir indifféremment masculine ou féminine,
après le reste c’est juste un lent apprentissage,
apprendre à faire l’amour avec un seul corps, recréer les sensations d’un acte sexuel,
en étant, comme j’aime à l’écrire,
aux deux bouts du dard dressé,
parvenir à ressentir dans son bassin un sexe masculin pénétrant un vagin

oh comme je l’ai déjà écrit aussi, le plaisir masculin et le plaisir féminin, fondus dans un seul corps,
le féminin prend presque toute la place
mais c’est bien ainsi, cela ne me dérange pas, oh que non,
cet océan de volupté, comme j’aime nager dedans, comme il est d’une douceur ineffable
et puis ces orgasmes qui vous arrachent des larmes
tellement on semble habité par des vibrations cristallines
qui vous illuminent jusqu’au ciel

le plaisir par moments est d’une pureté inouïe, éblouissante,
il se passe quelque chose en vous de miraculeux, d’une beauté incomparable,
vous vivez des moments de magie où vous semblez uni à la terre entière, aux éléments, au ciel,
le sexe, c’est tellement plus que juste de la pornographie,
il y a des ressources en nous qui peuvent transformer nos vies,
le plaisir est un escalier qui peut mener aussi loin que possible ici-bas