#35503
bzobzo
Participant

j’écris ce fil, cette sorte de blog, d’abord parce que j’aime écrire
et puis mon expérience, ma pratique, me rendent lyrique,
le plaisir, la jouissance me rendent lyrique,
j’ai envie de chanter à tue-tête comme un oiseau heureux sur sa branche,
comme un ménestrel, un barde amoureux,
une chanson de geste de cette vie amoureuse très spéciale que je vis dans ma chair
que je vis de tout mon être en fait

j’y mets toutes sortes de détails pratiques, parfois foireux
mais j’ai prévenu moultes fois que je consignerais autant que possible ici,
même les voies de garage, les erreurs et les pétards mouillés
parce que je me dis que tout cela en vrac
pourrait être utile à quelqu’un un jour qui tombera sur ce fil

je pense plus précisément à une personne qui s’engagerait dans le même type de voie que moi
car si la pratique prostatique « classique », commence à être bien documentée sur le net,
ma façon de pratiquer, cherchant à éveiller le féminin en soi,
cherchant au-delà de tous les tabous, en fracassant durant sa pratique son identité sexuelle
à vivre un plaisir au féminin dans son corps,
enfin quelque chose qui lui est assimilable à bien des égards,
je n’ai pas trouvé grand chose dessus

aller plus loin même en fait,
tendre vers ce que j’appelle le plaisir androgyne,
c’est-à dire, assumer aussi le masculin en soi,
plus avec son sexe, avec ses couilles
car dans ma façon de pratiquer ceux-ci sont reprogrammés en quelque sorte,
reprogrammés à procurer des ondes sexuelles massivement
sans être sollicitées des manières conventionnelles
dont les attributs masculins sont sollicités généralement
mais en descendant plus bas, au niveau de la chair dont sont faites ces couilles, ce sexe,
au niveau de cette chair qui est neutre sexuellement,
qui peut faire vivre des sensations sur tout le spectre, du masculin au féminin

à l’intérieur de soi, laisser le masculin avoir sa place aussi,
le laisser aussi s’exprimer, faire contrepoint, fournir l’étincelle
permettre au féminin d’aller encore plus loin, de s’exprimer encore plus pleinement, plus totalement,
de maturer magnifiquement, flamboyer,
atteindre l’incandescente totale dans l’instant

je n’ai encore rien lu qui se rapproche de ma manière de pratiquer
pourtant régulièrement par ici je lis les phrases de personnes
qui relatent leur envie profonde de vivre leur plaisir au féminin,
c’est pour ces personnes que j’écris principalement
car moi, je peux l’écrire sans me vante, je crois,
j’y suis arrivé, je le vis pleinement, je le vis totalement
et j’ai envie de documenter cela
si cela peut aider un jour, ne fusse qu’une personne à avancer dans cette voie
car je sais aussi pour avoir fait tout le parcours
à quel point il n’est pas évident, à quel point il est difficile