#35547
AndranerosAndraneros
Modérateur

@theghosssst tu nous dis :

Quelques minutes après l’insertion de l’Aneros, j’ai senti les premiers instants de plaisir.
Quelques fois très courts, quelques fois très longs et de plus en plus fort, allant même vers l’orgasme, je suppose, que je n’ai pas encore atteint. Ma session a durée une bonne heure. J’étais épuisé..


@bzo
et @aneveil t’ont parfaitement répondu. Ta description nous présente les effets courants que peuvent produire les orgasmes prostatiques. Comme te l’ont rappelé nos amis, l’orgasme prostatique peut ne pas apporter de satisfaction immédiate, comme celle que l’on ressent après l’éjaculation. Il produit des vagues de plaisir de plus en plus intenses sans apporter aucun soulagement. L’excitation ou l’envie sont au moins aussi fortes, en fait souvent encore plus fortes, après chaque « vague de plaisir ».

A chaque légère contraction, je me mettais à trembler plus ou moins fort et longtemps en gémissant, voire en criant. Je ne pouvais m’empêcher de sentir quelque chose de bon, de très bon mais non localisable du tout. Et puis, rarement, cette chose si agréable prenait de l’ampleur et de la puissance. Je criais de plus en plus, comme si j’étais envahi par un sentiment de bien être intense. Et crescendo, ce plaisir augmentait. Je n’ai pu atteindre le maximum, qui est peut être l’orgasme.

Ta description est celle d’une des formes que peut prendre l’orgasme prostatique. Il n’y a jamais de « maximum » puis qu’il n’y a pas de période réfractaire ; il n’y a que la fatigue de ton organisme, physique si tu as de grosses convulsions, et surtout nerveuse et mentale en raison de la charge subie par ton système nerveux sous l’effet de l’action du masseur. Tu nous dis à ta manière ce que disent d’autres aneronautes qui ayant toujours envie de « se faire un orgasme de plus » ont du mal à mettre fin à leur session !

Tu nous demandes :

Est-ce bien cela le mini O ? Est-ce bien ce plaisir que je ressens ? 

Oui. Oui. Deux fois oui. A la lecture de ton message je suis même tenté de dire que ce ne sont pas des mini O’s mais des orgasmes complets. Maintenant c’est à ton tour d’accepter, comme d’autres avant toi sur ce forum, que tu vis des orgasmes prostatiques. Tu n’as plus de questions à te poser sur ce point. Tu peux désormais remercier ton corps et ton cerveau de ce qu’ils te font vivre pendant tes sessions.

La description de ta dernière expérience me fait penser à celle que tu avais faite avec une masseuse spécialisée en mai dernier :

Très rapidement, sans en comprendre ni localiser la source, je suis pris de vagues incroyables de plaisir. Quelque chose qui ressemble un peu à mes expériences Anéros mais bien plus intense et profond. Je suis incapable de décrire précisément la nature de ces vagues. Ce n’est pas une sensation que je connais. Je ne peux en localiser le point de départ. Tout ce que je peux dire, c’est que je criais et je me tordais dans tous les sens et c’était incroyablement bon. De temps en temps, les vagues diminuaient pour repartir de plus belle vers une montée qui ressemblait à un orgasme peut-être. Le massage a duré plus de 20 minutes et j’étais exténué.

Je te répondais :

Je comprends que vous venez de vivre un ou plutôt plusieurs orgasmes prostatiques sous les effets de l’expertise de votre masseuse. (… ) Vous avez tout dit de ce que peut être la première expérience de l’orgasme prostatique, voire du super O’.

Que penses-tu de ce rapprochement ?

Bon cheminement @theghosssst.