#35551
bzobzo
Participant

j’ai déjà répété de multiples fois que plus jamais,
je n’aurais de contact avec mes génitaux avec les doigts,
que leurs interlocuteurs naturels, étaient les cuisses,
je suis dans une phase comme cela,
je ne les touche en aucune façon,
je ne vais pas ajouter que cette fois-ci c’est définitif car cela aussi je l’ai déjà affirmé,
cependant je le crois vraiment cette fois-ci
mais cela aussi je l’ai déjà cru plusieurs fois

mais la qualité des sensations est devenu telle,
la profusion, l’effusion de sensations d’une qualité extrême,
une telle finesse, une telle précision, une myriade de nuances,
une impression bouleversante de haute joaillerie à chaque instant en moi

les vibrations affluent, sont tellement cristallines, puissantes et légères, dansantes,
donc vraiment toucher encore mes couilles ou mon sexe , durant la pratique, avec les doigts,
cela ne me tente plus vraiment
malgré les effets explosifs que cela peut générer,
car la perte de qualité est systématiquement trop grande,
je perds directement cette qualité cristalline des sensations
et celle-ci est devenue trop ineffable, trop irremplaçable, trop jouissive

par contre, par contre…
juste laisser traîner les doigts sur le pubis,
caresser un peu la zone, tout en douceur et en effleurement
tout en restant bien au moins à un centimètre de la hampe,
je suis en train d’expérimenter car cela apporte aussi beaucoup de nouvelles nuances très intéressantes,
un accroissement bien spécifique de la tension sexuelle,
comme une voix avec un timbre jusque là inconnu dans le choeur,
avec il semble, aucune dégradation de la finesse, de la précision,
de la qualité cristalline qui m’est prioritaire plus que tout

à vérifier cependant, c’est tout nouveau, tout chaud,
je commence juste avec mes essais