#35593
bzobzo
Participant

mais la pratique de l’aneros semble titiller ma fibre homosexuelle. j’ai commencé à regarder des vidéos gay et à y prendre du plaisir l’or de mes séances. Mais je pense que c’est plus relié à cette sensation d’être femme l’or de son utilisation plutôt qu’un réel désir homosexuel.

je comprends cela, je suis aussi comme cela, je parlerai plutôt de fibre bisexuelle,
penchant nettement du côté des femmes
mais ayant aussi un intérêt sexuel du côté des appendices masculins et des orifices de leurs corps

oui c’est assez étonnant mais on peut être intéressé par le corps des hommes ,
par ce qu’ils peuvent apporter comme plaisir
sans être homosexuel

enfin cela dépend aussi quel définition on donne à l’homosexualité,
pour moi, c’est moins sexuel, qu’être capable de les aimer affectivement, être amoureux d’un homme,
envisager de vivre avec un homme, faire sa vie avec lui,
plus que juste avoir des relations sexuels avec un homme

par exemple, cela ne me dérangerait pas de faire une fellation à un homme
si l’envie est là ou de le laisser me sodomiser
par contre je ne me vois pas l’embrasser, le caresser avec tendresse,
cela ne fait pas partie de mon univers ,
mon intérêt est purement sexuel

Vous dites que vous n’avez pas eu d’orgasme traditionnel (éjaculatoire) depuis des années ? Wahou je suis impressionné ! Vous devez avoir une sacré énergie sexuelle à mettre au profit de vos séances.

oui mes réservoirs sont pleins, cela en vaut vraiment la peine,
je ne dois plus me retenir car ma pratique m’apporte un épanouissement et un contentement dans la chair
qui fait que je n’ai aucune envie de me masturber
comme un homme qui fait l’amour quotidiennement
mais en lui-même avec le masculin et le féminin qu’il a en lui

mon sexe et mes couilles participent aussi beaucoup à ma pratique, cela joue aussi,
je crois même que c’est à partir de ce moment que c’est devenu si facile,
je pratique en aneroless quasi exclusivement
et mes cuisses et mes couilles dansent un tango passionné et langoureux ensemble
presque constamment quand je pratique,

j’ai reconverti mes parties génitales qui étaient délaissées depuis des années
ou qui n’avaient droit qu’à une masturbation basique devant des images pornos sur le net,
ils participent désormais pleinement à mon action ,
m’apportant beaucoup de sensations, libèrant beaucoup d’énergie sexuelle,
par contre je ne les touche jamais de la main
(enfin c’est plus compliqué que cela… j’essaie régulièrement d’intégrer à ma pratique des contacts manuels
mais cela ne réussit jamais, enfin pas jusqu’ici, un équilibre subtil, miraculeux , est rompu
dès que je touche avec les doigts)
mais avec les cuisses , c’est un jeu ardent, un jeu lascif constant
et mes parties génitales libèrent des flots de volupté d’une telle ineffable douceur
tout le long de l’action

quand on est habitué à avoir du plaisir juste avec son sexe en érection,
on n’imagine pas les trésors de volupté, de nectar ineffable
qui peuvent être produits par nos organes sexuels au repos

je fais collaborer totalement ma prostate et mes organes sexuels
et puis tout le reste de mon corps aussi d’ailleurs,
en fait tout mon corps réagit comme un organe sexuel
à force de le solliciter partout, à force de l’inciter à réagir ainsi

j’ai eu la perception à un moment donné, de tout ce féminin en moi, inexploité
mais ne demandant qu’à être éveillé,
à venir jouer dans ma chair, à me laisser vivre le plaisir à travers elle
et depuis je n’ai travaillé que dans ce sens

aujourd’hui, cela fonctionne à 100%
et de ce point de vue je suis très heureux, sexuellement je me sens totalement épanoui
et plus que rassasié par ma pratique multi-quotidienne