#35606
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour @devi_x19. Vous nous dites :

le pire message de présentation qui soit

Oui et non. Tout dépend à quoi il servait. Il aurait été sans doute inadapté pour solliciter un emploi. Il était parfait si votre décision, en vous inscrivant sur notre forum et en y publiant un message, répondait à un besoin de libérer votre parole pour réduire et peut-être mettre fin aux tensions qui vous empoisonnent. La conversation qui s’engage va vous aider à accepter l’idée que votre situation n’est pas exceptionnelle, que votre quête est un vrai travail de développement personnel et que les progrès que vous enregistrerez vous aideront à reprendre confiance en vous-même et à trouver la sérénité qui vous manque.

j’aimerai le supprimer, l’écrire à nouveau.

Ce premier message était une image de l’état d’esprit qui vous a conduit à venir discuter avec nous. Il n’y a pas lieu de le supprimer. Quant à l’écrire à nouveau c’est ce que vous faites à l’occasion de chacun de vos nouveaux messages et que vous continuerez à faire tant que vous en ressentirez le besoin.

J’ai même cru sentir une mini libération, comme un mini orgasme mais je n’ose pas y croire, car il n’y avait rien d’explosif, mais plus de l’apaisement.

Si vous avez pu prendre du temps pour lire les témoignages présents sur notre forum, vous savez que c’est souvent ainsi que se présente le plaisir prostatique. Je suis tenté de penser que vous avez vraisemblablement vécu votre premier (nano ? micro ? mini ?) orgasme prostatique à cette occasion.

D’ailleurs pour répondre à Andraneros, il y a montée de l’intensité du début à la fin de la session, mais aussi depuis le début de la pratique, même si actuellement je stagne un peu.

C’est le signe que vous êtes bien engagé dans votre cheminement comme le confirme votre constatation

Cela mobilise tout mon corps et je suis bien obligé de gémir !

Quand vous ajoutez

J’ai hâte d’être à lundi pour recommencer mes séances,

Vous nous montrez bien que vous vous libérez de la honte qui vous empoisonnait. C’est une preuve que vous êtes désormais dans une logique de développement personnel.

Vous nous demandez

À force de pratiquer la sodomie, je m’aperçois bien que les muscles anaux ont moins de tonus.

Sur ce point je partage l’avis de @bzo. La perte de tonus musculaire du périnée et de l’anus ne peut venir que d’un problème physiologique, de la répétition de dilatations extrêmes ou d’un manque d’exercice.

Je n’ai jamais rien inséré d’extrême mais je vois bien la différence par rapport au début.

En ce qui me concerne je constate au contraire un renforcement spectaculaire de mes muscles périnéaux et anaux et une prise de conscience inattendue des différents groupes musculaires. Si vous sentez du relâchement n’hésitez pas à pratiquer de façon systématique des exercices de Kegel.

Cette perte de tonus réduit-elle le potentiel de l’aneros ?

Oui, puisque le lancement du moteur prostatique se fait en contractant l’anus pour faire remonter le masseur dans le rectum en le faisant glisser le long de la prostate, puis en recommençant après l’avoir laissé redescendre. Ces répétitions sont plus faciles à maintenir avec des muscles toniques.

La force appliquée étant plus faible, j’imagine que cela a un impact sur le plaisir ressenti.

Cette idée est en partie vraie dans la mesure où la tonicité musculaire du périnée est un facteur important de l’intensité du plaisir orgasmique. Mais elle est aussi en partie erronée.

La preuve en est fournie par le fonctionnement de l’Eupho qui est un masseur plus fin que l’Helix qui donc « appuie » moins que l’Helix sur la prostate. Il procure pourtant souvent à ceux qui en maîtrisent l’utilisation des orgasmes plus puissants que ceux qu’ils connaissaient antérieurement avec leur Helix. L’exemple le plus récent sur notre forum est apporté par @rodward. Une autre preuve est l’efficacité des masseurs Peridise, pourtant beaucoup plus fins qui font vivre aussi à leurs utilisateurs expérimentés les mêmes expériences orgasmiques que celles offertes par les masseurs plus épais.

Le plaisir prostatique est aussi une affaire de subtilité, de douceur, d’effleurement. C’est ce que nous découvrons au fur et à mesure que nous avançons dans notre reconditionnement orgasmique, le fameux « rewiring » des forums anglo-saxons.

Bon cheminement @devi_x19.