#35607
bzobzo
Participant

j’ai l’impression de voir ce monde par un périscope quand je suis en pleine action,
tellement je me suis éloigné , tellement je navigue en d’autres eaux

c’est juste que je suis quelque part dans ce corps,
comme immergé dedans,
comme fondu dedans,
faisant un avec

le monde ainsi, semble plus loin, définitivement plus loin,
je suis détaché, détaché de lui,
arrimé à un autre monde,
un autre monde né de moi
qui est ma seule réalité pour l’instant,
une réalité verticale, abyssale, en pleine expansion
qui me relie à quelque chose
qui n’est pas au monde,
qui est en moi,
au plus profond de moi

fugitif, éphémère, indispensable,
une lumière dans le sang
me dévoile un instant à moi-même