#35631
AvatarBuzzi
Participant

De retour après un petit moment d’absence qui a eu des résultats positifs à terme. Ce dernier mois, j’ai eu moins de temps à consacrer à cette quête du plaisir prostatique et je pense que cela m’a fait du bien et je vous explique la raison.
Lorsque j’ai débuté ce nouveau topic, je souhaitais m’en servir comme journal de bord, écrire toutes mes séances ce qui me pourrait me forcer à pratiquer régulièrement. Or, avec la reprise de mon travail (fin de mon arrêt de travail) et la vie de famille, pas facile de pratiquer des séances régulières. De plus, ma femme comprend mon désir et cela ne la dérange pas de savoir que je pratique cela dans mon coin lorsque j’ai du temps seul à la maison mais pour le moment elle ne souhaite pas partager ce moment en étant à mes côtés.

Reprise aujourd’hui et je dois dire qu’il y a des premières fois pour moi depuis la dernières fois que j’ai écris sur ce forum.

Tout d’abord j’ai eu la chance de participer à une séance d’hypnose lors d’une soirée dans un restaurant (j’ai eu auparavant vu le spectacle de Mesmer qui avait fini par m’envouter en toute fin de spectacle mais sans « dormir »). Durant cette soirée, je fus plus réceptif, me concentrant uniquement sur le présent et en oubliant le passé et le futur. Je n’y croyais pas encore totalement mais cette fois-ci je fus obligé de fermer les yeux et de me relâcher complètement. J’ai enfin compris ce que signifié « être relâché ». C’était il y a une semaine et aujourd’hui j’ai pu m’offrir une séance avec mon aneros et je dois dire qu’elle fut plus intense que les précédentes. Je ne pense pas avoir encore décroché le « Big O » mais il y a de l’évolution que je vous compte dans le prochain paragraphe.

Ce matin, quelques temps après mon réveil, j’ai eu envie de faire une nouvelle session avec mon aneros. Je n’ai pu résister à l’envie encore une fois d’enfiler ma doudoune préféré en faisant bien attention de n’avoir aucun contact avec mon sex (cela m’a également permis de ne pas avoir froid^^). J’ai d’abords débuté avec un doigts pour me décontracté pendant un tout petit moment (inutile de me demander combien de temps car je n’avais aucune envie de regarder l’heure, uniquement profiter de l’instant sachant que j’avais du temps devant moi). J’ai ensuite insérer mon aneros et commencé la séance allongé sur dos. Assez rapidement, les premières sensations sont arrivées dans le bas du ventre. Cette fois je me suis concentré sur ce point présent dans le bas ventre (un peu comme l’hypnotiseur vous demande de vous concentrer sur vos mains en imaginant qu’elles sont collées) et là les sensations sont devenus de plus en plus intense. J’ai vraiment senti une boule de chaleur au niveau de mon anus, j’ai senti à plusieurs reprises mon sex entrée en érection. Or, au moment où mon sex se contracté et se décollait du ventre pour s’élevait dans les airs, une sensation au niveau du pénis a fait redescendre le plaisir. Pas pour longtemps car cette sensation de chaleur est revenu rapidement mais cette fois sans érection. Toujours allongé sur le dos mais avec les jambes allongées cette fois, j’ai eu l’impression d’être obligé de serrer les fesses et arrivant parfois à les relâcher.

Arrivé à ce point, je ne souhaitais même pas me masturber, j’avais juste envie que cet instant perdure. C’est la première fois que j’ai ressenti cela. Je ne pense pas que cela était au niveau d’un orgasme mais à plusieurs reprises, je me suis senti obligé d’exprimer oralement mon plaisir. J’ai senti mes muscles se contractés (jambes, bras, ventre) mais le plaisir était sans doute un peu moins intense (pas d’érection à ce moment).
Les moments les plus jouissifs sont ceux arrivant juste avant que mon sex entre en érection car ce sont ces sensations qui ont poussé mon sex à durcir. Des genres de petits pic d’adrénaline qui augmentent mon rythme cardiaque.

Cette session à durer près de 1h30 et je n’ai pas pu résister en fin de séance à me mettre sur le ventre. Les sensations sont devenus incroyables, je sentais l’aneros dans mon anus mais également mon sex frottait contre la doudoune (erreur de ma pars, je n’aurais pas du finir par un plaisir péniens mais je souhaitais connaitre les sensations en étant allongé sur le ventre en imaginant me faire pénétrer par ma femme).

Je pense avancer dans la quête du graal prostatique même s’il me reste encore pas mal de chemin à parcourir.

Bon cheminement à tous