#35717
bzobzo
Participant

je travaille beaucoup sur l’alternance
entre les moments en mode liane lascive et les moments en mode pénétration,
leur synchronisation, leur dialogue, les enchaînements,
tout cela est tellement important pour une tension sexuelle
qui augmente régulièrement, puissamment, progressivement
pour permettre des beaux décollages, de belles envolées

mais je me rends compte que j’ai abordé le sujet peut-être avec une mauvaise perspective
ou du moins pas la plus efficace,
effectuer des alternances nettes, passer de l’un à l’autre distinctement,
exige une intervention constante du moi pensant,
qui va dire, « là tu arrêtes de bouger, de te caresser
et tu effectues des contractions »,
quelque part, c’est préjudiciable au rythme, à l’élan du désir qui devrait rouler tout seul
mais en même temps, je sentais bien des résultats positifs malgré cette objection,
cela fonctionne tout de même, beaucoup de sensations fortes superbes, de beaux orgasmes,
de belles envolées,
cependant il y a moyen de faire mieux

je m’oriente pour l’instant vers une alternance indirecte, en quelque sorte,
où c’est non pas ce que je fais, je laisse libre cours à mon élan, à mon corps
mais j’alterne mon attention, le focus de ma concentration,
quoique je fasse, c’est mon attention que j’alterne,
la dirigeant tantôt vers mon bassin, sur les contractions,
tantôt la laissant s’élargir et suivre les mouvements du corps, les caresses,
les pressions des cuisses sur les parties,
l’attention devient en quelque sorte comme le cocher de l’attelage,
il dirige et le reste suit,
les résultats ainsi, sont très très intéressants

je suis à fond sur cette piste pour l’instant,
laissant complètement se faire tout seul, mes gestes, mes mouvements,
dirigeant uniquement l’attention, la direction où je porte mon attention
et ainsi tout le reste semble suivre,
les actions physiques semblent suivre mon focus comme un attelage
sans que j’intervienne directement