#35763
bzobzo
Participant

par moments, je sens entre mes jambes un sexe de femme,
ou en tout cas quelque chose que j’y assimile,
sensation de chair au plus intime de moi,
en même temps comme un chantier à ciel ouvert, joignable, touchable, frottable, parcourable,
de la chair intimement connecté à tout mon être,
de la chair connectée à tout mon être sensible

quelque chose de profondément ouvert dans ma chair, en bas entre mes jambes
quelque chose d’extraordinairement intimement moi, en bas entre mes jambes,
de la chair intense, souple, chaude, soyeuse,
en bas entre mes jambes, des plis de chair chaude, souple, soyeuse,
comme ayant une vie propre par moments tellement cela s’enflamme tout seul

dans l’action, j’ai souvent envie d’écarter le plus possible mes cuisses
pour bien sentir tout cela grand ouvert,
de la chair intime, grande ouverte, en parade, sans plus aucune pudeur,
tout son intérieur rose et humide, baillant,
prêt à se laisser engouffrer et à envelopper de chair soyeuse et souple