#35902
bzobzo
Participant

ce corps a besoin de deux sortes de nourriture,
d’une part les aliments et puis d’autre part le plaisir sexuel, la volupté

les aliments assurent la survie de ce corps,
le plaisir sexuel, la volupté, lui font goûter à la vie véritablement,
comme un cheval qu’on dételle de l’attelage qu’il tire
pour lui permettre de galoper librement quelques instants

s’offrir des ébats, offrir des ébats à ce corps,
c’est le sentir libre sous nous, galopant,
libre comme le vent