#35926
bzobzo
Participant

l’impatience est parfois dans ma chair
parfois?
non, plus souvent que je le voudrais

ultimement,
elle est là pour être surmontée, c’est une petite épreuve,
tant qu’on n’y parvient pas, on ne passe pas au stade supérieur

j’écris petite épreuve
mais ce n’est pas une épreuve si petite que cela,
une épreuve assez sérieuse, disons, déjà

il s’agit de se retenir d’essayer à tout prix que cela aille plus vite,
juste continuer sur son élan,
respecter le rythme du désir dans notre chair,
laissez les choses se faire, les choses se construire

c’est plus compliqué qu’il n’y parait,
suivre son élan, cela ne veut pas dire, être léthargique, ne pas réagir,
il faut apprendre à s’écouter pour pouvoir bien respecter son désir,
ne pas le brusquer, le prendre à rebrousse-poil,
tout en restant dynamique, inventif et curieux

c’est une question qu’il faut laisser le temps au temps,
qu’un feu dans les règles de l’art, cela doit prendre,
on ne va pas jeter un bidon d’essence là-dessus
ou glisser un bâton de dynamite là-dedans qui va tout disperser

un feu, cela s’allume avec son souffle, avec ses mains,
on choisit les brindilles, les souches,
on les dépose au moment opportun et à l’endroit opportun du petit brasier qui prend forme,
on se rapproche, on souffle dessus pour attiser,
on fait corps avec le feu,
on doit être corps et âme avec le feu, dans le feu
pour que les flammes s’élèvent en leur temps et en leur heure,
magnifiques vers le ciel