#35931
AndranerosAndraneros
Modérateur

Partie 3 / 3 L’orgasme

cela n’a jamais abouti (… ) vers des P-waves,des tremblements, du plaisir qui se diffuse dans tout le corps.

C’est normal en phase de découverte et d’apprentissage. Donne-toi le temps d’explorer cette nouvelle facette de ta sensualité. Donne-toi le temps de t’approprier les effets d’une stimulation sexuelle radicalement différente de celle que tu pratiques instinctivement.

comme normalement le massage prostatique devrait le provoquer,

Ce passage de ton message montre l’erreur que commettent de nombreuses personnes qui s’attendent à la même facilité de jouir de la prostate que celle qu’ils ont pour éjaculer. Je le redis, rien n’est automatique en matière d’orgasme prostatique. « Normalement » et « devrait » sont à proscrire de tes sessions. Ton plaisir s’amplifiera et ta jouissance s’approfondira quand tu seras prêt à le recevoir et à la vivre.

c’est là tout le problème, alors que les contractions de la prostate s’intensifient et que je ressens également de légères vagues de contractions involontaires de mon anus, je finis par avoir une vraie sensation de la prostate qui s’emballe

C’est encore mieux que ce que je commente plus haut ; cet extrait de ton message me fait penser que tu as déjà atteint les étapes 22 et 23 de la carte au trésor. Tu es à la porte de l’orgasme prostatique.
mais cela produit sous la forme d’un orgasme éjaculatoire classique…

Ton cerveau dirige d’office l’énergie sexuelle que tu fais jaillir vers ton pénis. Tout ce que tu nous dis montre que tu es bien avancé dans ton cheminement, ta prostate est bien réveillée et très réactive aux stimulations de ton masseur. Le seul problème qui te reste à résoudre est de changer ton réflexe orgasmique ou comme tu peux le lire changer de paradigme orgasmique.

Pensez-vous que je dois les raccourcir pour continuer à progresser dans mes sensations prostatiques et éviter de systématiquement aboutir à cette éjaculation ? 

Tu peux essayer mais la durée de tes sessions n’est pas la cause de cette difficulté.

Ou bien je dois laisser aller cette éjaculation et au fil des séances cela se transformera en plaisir plus proche du véritable dry-O et super-O ?

Je pense que si tu ne fais rien, rien ne changera. Le réflexe éjaculatoire est profondément ancré dans nos gènes (c’est grâce à lui que notre espèce est encore présente sur terre).

j’essaye d’appréhender mes séances comme une simple recherche de plaisir et non comme une stimulation de la prostate en vue d’avoir un orgasme prostatique. Il est vrai que cela aide beaucoup !

C’est excellent ! Tu as su comprendre un point important de l’apprentissage du plaisir prostatique qui rend inutile certains de mes commentaires ci-dessus (mais je les laisse pour les lecteurs qui ont moins lu le forum que toi).

Pensez-vous que je suis encore en phase de « réveil de la prostate » ? (parce que je ressens certes ma prostate, mais cela ne me procure pas encore de délicieuses sensations de plaisir comme décrit par les utilisateurs). 

Bien sûr que oui. Ta prostate est bien éveillée mais ton chef de gare orgasmique envoie ton train prostatique sur la mauvaise voie.

dois-je essayer de me détendre encore plus ? car dès que je sens ma prostate se contracter, j’ai le cœur qui commence à battre de plus en plus fort, probablement d’excitation à l’idée que le plaisir tant espéré arrive ! 

De mon point de vue c’est la clé de tes futurs progrès. L’accélération des battements cardiaques est un des signes de l’orgasme. Si les battements de ton cœur s’accélèrent avant l’orgasme éjaculatoire c’est que tu commences à vivre des orgasmes prostatiques. C’est magnifique.

Quand tu sens le plaisir prendre de la consistance autour de ta prostate, concentre-toi sur l’intérieur, accorde de l’importance à ta respiration régulière (tant que tu peux), renonce à l’orgasme que tu connais. Je suis tenté de te conseiller de te remettre sur le dos ou au moins sur le côté pour isoler plus facilement ton pénis de toute stimulation parasite. Tu devrais constater que cette forme de renoncement loin de tuer ton plaisir ne fera que le relancer avec de plus en plus de force. Ce sera donc de plus en plus difficile d’y renoncer mais ton cerveau instinctif va peu à peu comprendre ce que tu veux et la répétition de ce travail te rendra de plus en plus fort jusqu’à ce que tu sois assez fort pour remettre l’aiguillage du bon côté.

Bon cheminement @Athrfox1905 !