#36012
bzobzo
Participant

Il y a peu de temps j’ai lu que notre organisme avait des « pompes » pour faciliter la circulation de cette énergie. L’une d’entre elles est au niveau du coccyx et l’autre au niveau du cou. J’ai lu qu’on activait ces pompes par un mouvement de cambrure du bas du dos pour celle du coccyx et par un mouvement de cambrure du cou pour la seconde. (C’est ici que je rejoins le contenu cité de ton message.)

cela me parle énormément,
j’ai moi-même utilisé de nombreuses fois l’image de la pompe,
tout simplement parce qu’elle correspond le plus, elle est à même de restituer le plus exactement ce que je vis,
la façon dont je sens que je fais monter les énergies en moi,
j’effectue des coups de pompe,
parfois il faut l’amorcer donner des coups de pompe à vide
mais une fois qu’elle est bien amorcée ,
le flot est de plus en plus conséquent, jusqu’à être maximal et de se déverser à plein régime

J’ai lu qu’on activait ces pompes par un mouvement de cambrure du bas du dos pour celle du coccyx et par un mouvement de cambrure du cou pour la seconde.

là encore cela me parle énormément, un mouvement que je fais systématiquement,
c’est de fermer les yeux et de laisser ma tête aller en arrière, je sens au niveau du cou dans ces moments-là que quelque chose s’active,
se met à circuler en moi, des vibrations tout en arabesques, ondulations et sinuosités

idem pour le coccyx , mon bassin comme j’aime le bouger, cela met directement tellement de chose en route

donc typiquement, je ferme les yeux, laisse aller ma tête en arrière lentement
et puis je me mets à bouger un peu du bassin
et déjà il y a le feu partout en moi