#36071
AndranerosAndraneros
Modérateur

@vinc48 Vous nous dites :

Je n’ai jamais réussi à éjaculer sans stimulation du pénis pendant une session avec mon Progasm,

Je ne sais pas si depuis votre découverte du plaisir prostatique vous avez pu prendre le temps de lire les forums sérieux malheureusement essentiellement anglophones spécialisés sur ce sujet. J’ai l’impression que non.

En effet, comme vous pouvez désormais le lire sur ce forum et sur le traité d’Aneros, plaisir prostatique et éjaculation sont complètement indépendants voire contradictoires pour des débutants en massage prostatique. Pour simplifier on peut dire qu’il y a deux grandes voies pour accéder à l’orgasme :
1. Celle que nous connaissons instinctivement qui passe par la stimulation du pénis, l’érection, le point de non-retour et l’éjaculation qui nous libère du désir en faisant retomber notre excitation et en nous noyant sous une grand sentiment de satisfaction en échange de notre période réfractaire masculine.
2. Celles que nous devons découvrir, plus ou moins facilement selon nos dispositions, qui passent par la stimulation d’autres organes (y compris le cerveau), sans érection (ou si peu), sans éjaculation libératrice. Le massage prostatique fait partie de cette catégorie.

Pourquoi trouvons-nous tant de messages d’internautes qui associent éjaculation et orgasme prostatique ?
1. Par ignorance sur la réalité de cette expérience. Ils ne connaissent (bien?) qu’une seule forme d’orgasme et pensent que le massage prostatique n’est qu’une autre manière de jouir « comme d’habitude » en « mieux ».
2. Par enracinement culturel. Ils pensent que l’éjaculation est le symbole de leur virilité, donc de leur plaisir. Ils ne veulent pas y renoncer.
3. Par facilité. Séparer l’orgasme de l’éjaculation n’est pas naturel après la puberté. Cette aptitude demande un apprentissage qui remet en question un mode de pensée dominant. Certains s’y lancent mais renoncent devant l’effort demandé.

Pourquoi conseille-t-on aux débutants de séparer soigneusement le massage prostatique de toute stimulation du pénis ?
1. Pour être totalement disponible à quelque chose qu’ils ne connaissent pas.
2. Pour sortir de la prison dorée excitation sexuelle – érection – orgasme – éjaculation.
3. Pour ne pas écraser des sensations très subtiles par d’autres très fortes.
4. Pour apprendre de nouveaux réflexes.

En parcourant notre forum vous pouvez lire le récit de divers cheminements vers l’orgasme prostatique. Vous pouvez constater que nos amis qui témoignent ne découvrent pas qu’ils peuvent jouir et éjaculer sans les mains.Ils découvrent qu’ils peuvent vivre des orgasmes en rafales, bien plus intenses et profonds que ceux qu’ils connaissaient avant. Ils découvrent qu’ils ont de moins en moins envie d’éjaculer au fur et à mesure de la transformation de leur sensualité.

Nous savons que vous avez plusieurs années d’expérience en matière de plaisir prostatique mais nous ne savons pas comment vous organisez vos sessions ni comment vous vivez ce plaisir particulier. Il est donc difficile de rapprocher votre situation des principes que je rappelle ci-dessus. Mais vous comprenez mon étonnement devant votre quête de l’éjaculation prostatique. Je pense qu’il y a beaucoup à gagner en laissant l’éjaculation de côté, ce qui n’empêche pas de combiner à terme les deux plaisirs pour des « explosions orgasmiques » extraordinaires.

Bon cheminement @vinc48.