#36079
SophiAirSophiAir
Participant

Toujours aussi parlantes et pertinentes, tes descriptions cher @bzo. Je ne dirais pas le contraire.
La profondeur de ce que nous ressentons, la profondeur de l’origine du plaisir et la révélation féminine de ce plaisir, de tout un corps au féminin. Les seins et la bouche, les lèvres qui se gorgent de désir, l’ouverture à l’autre, les cambrures en offrande, les ondulations avides.
La libération de la tyrannie pénienne et l’accueil du plaisir multidimensionnel, multidirectionnel, en soi et partout autour de soi, la peau comme organe de jouissance…
A tes lecteurs, je souhaite de lâcher suffisamment prise pour laisser advenir ce féminin en eux, laisser toutes les facettes de leur corps s’exprimer.