#36111
bzobzo
Participant

comme j’aime me sentir homme qui pénètre,
comme j’aime sentir mon dard durci comme s’engouffrant dans une petite fente,
écartant les lèvres humides avec mon nœud comme un casque de chair violacée
car au plus je me sens homme qui pénètre,
au plus je me sens pénétré,
au plus je me sens femme pénétrée au plus intime de sa chair

androgyne,
je me sens androgyne jusqu’au bout des ongles,
androgyne jusqu’au bout des tétons,
androgyne ondulant sans tabou,
ayant totalement libérer la femme en lui
mais aussi l’homme en elle

le cercle est parfait, l’arc est tendu,
elle est en moi, la petite colonne de chair durcie avec des veines tout le long,
je la sens s’enfoncer en moi,
et je me sens comme un papillon multicolore aux ailes immenses, cloué au lit

c’est ainsi que tu t’envoles, c’est ainsi que tu aimes t’envoler,
cloué par un dard, un beau dard turgescent
comme un moteur à explosion carburant à l’afflux de sang