#36131
AvatarBuzzi
Participant

Bonjour à vous et encore une fois je tiens à vous remercier pour vos réponses très constructives.
En allant visiter d’autres discussions je peux voir à quel point il est important (dans l’apprentissage) de dissocier le plaisir pénien du plaisir prostatique et donc d’éviter de terminer une session par une éjaculation avec l’aneros toujours en place (même si celle-ci se faisant « handfree » pour moi mais coucher sur le ventre donc il y a en quelque sorte une stimulation du pénis que je dois éviter).
Je reviens vers vous concernant cette boule d’énergie qui monte et de l’avoir découvert cela me donne très envie de pouvoir recommencer (je dois avouer que du coup j’ai peur d’avoir des attentes sur le prochaine session sachant bien que je ne dois rien en attendre mais simplement écouter ce qui ce passe dans mon corps). Lors de ma dernière session je vous racontais la découverte de ce plaisir que je sentais dans le bas ventre, je sentais ma prostate grossir, j’avais l’impression de sentir le flux sanguin qui affluait vers la prostate engendrant des vagues de plaisir intense. A ce moment précis mon sex entrait en érection et cela devenait de plus en plus dur de ne pas contracter mes muscles du périnées. Le plaisir a continué et les contraction de mon sex ont continué jusqu’à un moment où le plaisir est redescendu. J’étais content d’avoir pu découvrir cela mais là est ma question :
Dois-je éviter de contracter mon sex (i.e. mes muscles périnéens, comme quand on contracte juste avant l’éjaculation) ? Les contractions doivent-elles se faire de façon beaucoup plus douce ? Sachant que j’ai l’impression d’être presque obligé de contracté.

Merci encore pour votre aide et vos témoignages dans ce domaine qui m’aide à progresser vers ce cheminement. Lors de ma prochaine session, je vais sans doute essayer de faire comme andraneros et laisser l’aneros en place pendant mon sommeil histoire de découvrir ce que cela peut faire sachant bien que je ne dois m’attendre à rien au risque d’être déçus et de freiner une fois de plus mon apprentissage.

Buzzi