#36181
bzobzo
Participant

au boulot, je me suis offert une petit pause, dialogue sensuel avec ma chair

dans les toilettes, debout, le pantalon et le slip, baissés,
m’étant levé de la lunette,
la tête appuyée contre le mur pour ne pas risque de perdre l’équilibre,
ce fut comme un moment de grâce
tellement j’ai perçu, tellement j’ai vécu, le corps de l’autre, dans l’action

son corps gracieux tout en rondeurs et en courbes
était le mien, des pieds à la tête
sous mes doigts, un sein rond et doux, comme empli de chaudes vibrations,
en bas des hanches larges comme parcourues d’arabesques de volupté,
deux sexes que je sentais entre mes jambes,
l’un dans l’autre imbriqué, l’un dans l’autre frottant,
l’un dans l’autre bougeant, pressant, montant et descendant

comme tout cela était là, comme tout cela était ressenti,
ce fut comme un moment de grâce de pouvoir vivre cela avec un tel réalisme
d’être capable tellement totalement de ressentir mon autre corps en action
toute ma chair s’est transformée en un paradis instantanément,
j’étais aux anges, transi d’amour jusqu’au plus profond de mon être

que me faut-il de plus désormais,
rien, vraiment rien,
ce sont des moments tellement épanouissants, tellement pleins, tellement riches,
j’en garde encore le souvenir dans ma chair
de ce soleil chaleureux qui irradiait toutes mes cellules