#36309
AvatarAthrfox1905
Participant

Bonsoir à tous !
Je viens donner de mes nouvelles après quelques séances depuis celle que j’ai décrite dans mon dernier message. Je tiens d’ailleurs à vous remercier @Andraneros pour vos réponses très instructives !
Donc depuis cette fameuse séance de grandes évolutions, j’étais extrêmement impatient de pouvoir continuer mes séances afin d’amplifier mes sensations. Pourtant (comme je m’en doutais un peu), les 2,3 séances réalisées depuis non pas (malheureusement) pas donné grand chose. J’ai bien conscience qu’aucune séance ne doit être un échec mais sur le moment c’est toujours décevant de ne pas faire décoller le plaisir. Après quelques jours passés, je pense que pendant ces séances (surtout celle juste après la grande séance, appelons là ainsi xD), j’ai trop cherché à reproduire l’effet « acte sexuel », commettant ainsi l’erreur d’être dans une recherche intense de l’orgasme par la stimulation (excessive ?) de la prostate. Ces séances n’ont pas été fructueuse dans mon cheminement vers la découverte du plaisir prostatique, trop de soucieux de reproduire dans sensations plutôt que de me concentrer sur celle que j’avais au moment de la séance. Mon avant dernière séance date de jeudi dernier, déjà plus intéressante, elle m’a fait redonner l’envie de me focaliser de nouveau uniquement sur les sensations sans rien attendre. Je dois dire que de manière générale , j’ai le net sentiment de progresser sur la localisation de ma prostate en travaillant de façon répété les contractions de l’anus qui font bouger l’aneros (la sensation de glissement commence timidement à s’affirmer de manière régulière entre au fur et à mesure des séance) et qui vient appuyer sur un point agréable, où j’ai du liquide séminal qui sort ce qui m’amène à penser qu’il s’agit de la prostate. Il arrive assez souvent en dehors des séances que ce point palpite (pour reprendre l’expression très juste de @Andraneros) à des moments d’excitation.
Ma dernière séance date de ce soir, soit après 3 jours de repos, contrairement à 2 jours depuis pas mal de séances. J’ai appréhendé cette séance de façon un peu plus en mode entrainement/découverte de la zone prostatique et moins en mode jouissance sexuelle. Ainsi j’ai continué de travailler mes contractions anales afin de poursuivre ma découverte de la zone prostatique. J’ai l’impression d’avoir de nouveau progressé sur la localisation de la prostate, car lorsque que je fais bouger le masseur, celui-ci vient assez souvent appuyer sur le point qui palpite que j’ai mentionné ultérieurement. J’essaye au passage de laisser ses palpitations s’installer quand l’aneros vient appuyer dessus, mais pour le moment cela ne dure que quelques secondes avant de s’interrompre. En me concentrant sur ce point, je ressens encore de nouvelle sensations toute aussi agréable et plus proche je pense du plaisir prostatique. Après quelques contractions (je suis bien incapable de les compter pendant la séance…), j’ai comme le sentiment que de légères contractions involontaire de l’anus apparaissent furtivement (lié à ces palpitations de ce qui ressemble à la prostate). Tout en maintenant les contractions volontaires j’essaye de développer ces contractions involontaires, mais cela ne dure pas du tout longtemps et tout la montée du plaisir s’estompe souvent après 3/4 d’heure de contractions volontaires, peut être lié à l’épuisement. J’essaye souvent de redémarrer de nouvelles contractions volontaires, mais les sensations que je ressens sont moins localisées sur la prostate, je ne retrouve pas la sensation de l’aneros venant masser la zone prostatique.
Conclusion donc plutôt positive, je pense que la clé de mes futures séances sont dans le développement de ses nouvelles sensations de la zone prostatique et des séances un peu plus espacées dans le temps afin de laisser le temps à mon corps de faire monter le désir pendant la période de repos.
A très vite, bonne soirée à tous !