#36329
verlesetoilesverlesetoiles
Participant

Après cette petite introduction, je pense qu’il est temps de vous parler de mes séances avec mon masseur prostatique.
Pour bien comprendre le cheminement et en complément de mon premier témoignage je vais faire un tout petit retour en arrière à partir du mois de décembre.

Dans une volonté d’explorer des terres inconnues, j’ai commandé un calendrier de l’avent coquin à ouvrir durant le mois de décembre avec ma compagne. N’étant pas, les deux, des habitués des sextoys nous avons découvert en rigolant et en jouant les petits cadeaux reçus chaque soir de décembre. Malgré le fait que décembre est une période souvent très chargée, nous avons pris le temps d’intégrer une partie de ces jouets dans nos rapports sexuels et ce fut bien plaisant.
Puis un chapelet anal a fait son apparition dans le tableau, suivi d’un plug. Ma compagne me disait alors, « tiens, ça c’est pour toi ». Ils ont fini dans un tiroir jusqu’à ce qu’un matin de janvier, seul, le lutin prostate me titille le cerveau et me pousse à essayer, maladroitement ces objets pour découvrir. N’y connaissant rien j’ai consulté quelques sites au hasard et fais mes essais. Ce fut bien plaisant ! J’ai alors décidé de me documenter plus sérieusement sur la question. Je suis rapidement tombé sur le traité d’Aneros et me voilà, quelques clics plus tard, à commander mon premier masseur prostatique, l’Aneros Helix.

La suite dans mes récits de séances que je vais scinder en 3 parties étant donné la quantité de texte. Ces récits sont assez volontairement très structurés et certainement qu’avec le temps et la pratique ils deviendront plus délié.