#36335
bzobzo
Participant

je sens mon pénis apaisé, calme, avec ces éjaculations régulières désormais (3 en quatre jours),
je laisse mon corps gérer cela tout seul,
quand il en ressent le besoin, le petit tuyau crache son nuage laiteux
et ainsi cette chair de mes parties génitales, tellement sensible,
qui a un accès privilégié aux énergies des profondeurs,
me délivre des quantités de volupté insoupçonnées jusqu’ici

mes cuisses vont et viennent sans aucune retenue,
frottent, pressent , malaxent, mes couilles, mon sexe,
celui-ci durcit à peine malgré l’intensité des attouchements,
les lascifs mouvements sur l’entrejambe constamment,
des vagues tellement pleines, tellement fortes , m’envahissent tout le corps,
c’est divin, c’est indescriptible

en conjugaison avec les contractions qui m’apportent les ondes de la prostate
et puis les doigts derrière régulièrement dans mon anus-pussy , qui farfouillent,
mon bassin est devenu comme une centrale atomique fonctionnant à plein régime

vivre de pareils moments dans sa chair, quelle bénédiction,
mes mains vont et viennent, parcourent ma peau enflammée,
je crie, je gémis, je râle,
toute une nuée d’oiseaux sonores qui s’envolent autour de moi,
je n’arrête pas de jouir emporté par un tsunami de volupté et de félicité dans la chair

je laisse le féminin en moi se libérer sans retenue durant la séance,
comme Aladin frottant sa lampe magique,
elle sort de mes profondeurs, s’empare de mon corps, le met en mouvement,
je vibre et je m’émeus à travers elle

la perfection des instants,
ce sont ces forces en nous, libérées sans restrictions,
dansant comme une flamme dorée, vive, incandescente
unissant notre corps et notre âme