#36350
bzobzo
Participant

je me lève, je me prépare à ma journée de boulot,
j’allume mon ordi,
je m’assieds,
tout d’un coup, une petite envie,
« oh oui, tu as cela dans ta chair, tu as cette possibilité dans ta chair,
n’importe où, n’importe quand »
je serre les cuisses, les presse contre mes bijoux de famille,
je les bouge un peu pour les frotter, pour les malaxer, les triturer,
je pose ma main sur ma poitrine
et je fais remonter une contraction,
lentement…lentement…lentement…
oh oui, oui, oui, venez à moi, petit frissons doux, soyeux, chauds

ne voilà-t-il pas déjà que tout est envahi de nectar ineffable,
oh oui, c’est ta chair à présent qui semble envahi de ce miel chaud, de ces vagues de soie,
comme c’est devenu facile, comme c’est devenu instantané, comme c’est omniprésent

comme j’aime cette complicité avec mon corps,
comme je suis capable de m’unir à lui,
comme je suis capable de le laisser s’exprimer,
de laisser le désir parler en lui