#36390
verlesetoilesverlesetoiles
Participant

08/02/2020
12ème séance
Temps de séance disponible / effectif : Non défini
Duo

Il va devenir difficile pour moi de qualifier, séparer les séances seul de celle vécue à deux. Oui oui, vous avez bien lu, ma partenaire est entrée dans la danse. Voici le récit de cette journée intemporelle.
C’est par une belle matinée, en émergent doucement du sommeil qu’un moment de grande tendresse nous a cueilli, ma partenaire et moi, encore accompagné des belles images du documentaire « Marche avec les loups » vu la veille (que je vous recommande chaudement). Encore un de ces moments suspendu qui vous emporte vers des rivages nouveaux. Les questions surgissent alors, « mais comment allons-nous pouvoir faire l’amour maintenant ? », « que vont devenir nos rapports ? ». La tendresse a parlé et c’est dans une grande douceur, accompagné aussi de rire et de pleurs (tellement libérateur) que nous avons exploré cette nouvelle sexualité. Des barrières sont tombées durant cette matinée et c’est plein d’un élan merveilleux de renouveau que nous nous sommes levés.
La journée fut teintée de joie et d’une grande excitation. Tantôt une petite caresse par ci, tantôt un petit baiser, voir simplement un regard. Le brasier a brulé en continu durant cette journée. Ça y est, l’intellect en confiance donne la permission au corps de se libérer, petit à petit et ma compagne aborde avec un regard neuf cette transformation, la mienne, la sienne. Oh oui, nous allons faire nos travaux pratiques l’un, l’autre, ensemble et nous allons apprendre à connaître réellement nos corps. S’octroyer du plaisir, se connaître intimement fait tellement sens et pourtant est loin d’être la norme dans notre éducation.
Une petite question a alors surgi durant la journée. « Est-ce que tu accepterais de me montrer ton jardin ? ». C’est avec joie que j’ai accueilli ma compagne à partager ce moment vécu jusqu’à présent seul. C’est donc plein d’impatience que nous avons attendu le moment du couché pour pouvoir partir à la découverte. Pour elle de me voir avec mon masseur, pour moi de me dévoiler sans paillettes à ses yeux. Les schémas classiques d’une séance de massage prostatique sont forcément cassés et tout est à inventer. Comme un jeune couple d’adolescent nous nous sommes engagés sur cette voie lumineuse en mode aventurier. La discussion du départ fut cruciale. Nous ne savions pas à quoi nous attendre, dès lors, pas de pression, pas d’attente (bon, forcément un peu, mais on l’accepte sans pression), beaucoup de partage, de confiance et de rire.
La pratique du massage prostatique, tel que je la perçois pour l’instant avec ma toute petite expérience est un processus profondément intérieur et intime. J’ai guidé ma compagne vers les zones qui me procurent du plaisir. Nous avons ri ensemble des contorsions qu’elle a dû faire pour éviter d’approcher mon sexe. J’ai eu durant cette soirée de belles vagues de plaisir qui sont montées surtout lorsqu’elle approchait mes tétons. Sa présence et ses mouvements, bien que très plaisant ont été source de déconcentration dans la construction de mon plaisir surtout pour un novice comme moi qui, même s’il sent bien les différentes zones de plaisir, a de la peine à les différencier quand elles sont stimulées par quelqu’un d’autre. Nous avons alors alterné les phases ou l’un s’occupe de l’autre et vice-versa pour un moment d’amour pur partagé. Après un temps incertain, toute notion temporelle étant futile, nous avons choisi de laisser une petite place au sommeil. Retrait du masseur et direction les limbes. Il aura suffi d’un petit baisé de ma part sur ses courbes merveilleuses pour que les braises encore bien présentes nous unissent dans une extase aussi subite qu’intense pour clore cette soirée de découverte.
Au sortir du réveil les braises ne sont pas éteintes. S’éteindront-elles un jour à partir de maintenant ? Retour du masseur dans mon fondement et petite question innocent de ma compagne : « la prochaine fois est-ce que je pourrais essayer de te le mettre ? » auquel je réponds « bien évidemment ! ». Après une nouvelle tentative douce de stimulation de ma compagne et étant décidément perturbé par ses mouvements je lui propose de continuer mon parcours simplement avec elle à mes côtés, sans actions de sa part. Elle se lance donc dans ses travaux pratiques à mes côtés tandis que je m’intériorisais pour vivre ma propre expérience. Les sensations sont bien là, je tâtonne un peu pour retrouver ce petit sentier forestier mais fini par être sur la bonne voie. Cette séance s’est terminée par quelques beaux petits orgasmes très plaisants. Ma quête du super-O est loin d’être terminée mais comme à chaque séance, c’est toujours un immense plaisir que d’arpenter ce chemin, peu importe la conclusion. Cette énergie m’habite maintenant de plus en plus au quotidien et s’inscrit dans la durée pour mon plus grand plaisir.

Cette galaxie des antennes m’habite bien plus que je ne l’aurais cru au départ en choisissant cette image d’instinct. C’est magnifique et chaque fois que je l’observe elle me branche à mon moi intérieur d’une force surprenante.

Merci @Andraneros pour ton partage et tes conseils qui m’ont portés ces derniers jours.