#36436
verlesetoilesverlesetoiles
Participant

15/02/2020
16ème séance
Temps de séance disponible / effectif : 1h/1h10
Solo

La séance d’aujourd’hui marque une étape considérable pour moi. Les mini-O sont resté sur le bord de la route et j’ai fait connaissance avec l’Orgasme. Je vous raconte !
Il y a eu ce qu’on pourrait appeler un début de séance hier soir que je ne mentionnerais que pour une chose, une nouveauté initiée par un appel coquin de ma compagne qui a alimenté les braises de la séance d’aujourd’hui. Je ne la considère pas comme une séance à part entière, ou plutôt comme les prémisses de celle qui a suivie aujourd’hui.
Cette séance jalon a donc commencée avec une volonté assez claire, travailler en conscience les contractions de manière plus régulière. J’ai donc embrayé par une toute petite phase de relaxation qui fut vite intégrée, ma prostate étant maintenant assez bien réveillée et réactive. Les sensations, que je commence à bien connaître, son présentes très rapidement. L’appel coquin d’hier soir avec ma compagne, en mode travaux pratiques partagés, a aussi été un puissant moteur à cette séance. Je m’applique à faire de fines contractions régulières dans la durée et je sens bien le masseur légèrement remonter pour venir appuyer délicatement sur ma prostate ou redescendre lors du relâchement. Ce mouvement, même s’il est quasi millimétrique est absolument divin. Je pense qu’on pourrait disserter longtemps sur les contractions mais c’est un vrai apprentissage tout en finesse qui n’apparaît pas forcément dans tout sa subtilité tel que décrit par le traité d’Aneros. En même temps il est difficile de le détailler, tant c’est un processus intime fait de sensations très fines. Un travail apprentissage qui n’est clairement pas à négliger.
Mes tétons sont des compagnons de route fidèles et je suis chaque jour un peu plus créatif pour les approcher de manière variée, imprévue et un peu taquin. Je commence aussi à sentir d’autres zones qui deviennent sensible au délicat frottement des draps. Le bassin irradie de chaleur et les vagues de sensations qui me sont maintenant familière monte et refluent régulièrement. C’est déjà fort agréable et je me délecte de ces instants jusqu’au moment où le réveil sonne ! Mince, déjà 1h de passée … Bon, allez, encore 10 minutes, un dernier tout de piste et puis s’en va. Mais alors, quel dernier tour de piste mes amis ! Je repars de plus belle vers mes sommets, sauf que je dépasse cette montagne pour faire connaissance avec celle qui se trouve plus haut. Ce n’est plus des vagues, c’est une tempête qui prend tout mon corps. Les étincelles explosent à un rythme soutenu et illuminent tout mon être. Mon bassin se met à bouger dans un rythme lancinant, ma gorge s’ouvre, un peu, timidement, mais quand même. Mon sexe frotte, très légèrement, au rythme du mouvement de mon bassin sur les draps et participe aussi au plaisir. Mon anus pulse, lui aussi, apportant sa touche au tableau qui se dessine. Mon corps est en feu. Le masseur fait sa danse de manière autonome guidée par mon corps que je ne pilote plus vraiment. Waouh !! Je peux maintenant clairement parler d’Orgasmes. Probablement pas encore de super-O mais cette prochaine montagne me semble chaque jour un peu plus proche. Je met fin à cette séance plus que repu et la quitte en retrouvant cet amour universel qui me propulse avec joie dans le reste de la journée. Ce fut un délice des sens et de la chair !