#36439
AvatarBuzzi
Participant

Bonjour à tous, je reviens une nouvelle fois vers-vous. Depuis ma dernière visite j’ai pu faire plusieurs sessions qui n’ont pas été synonyme de tempête, de déchainement de mon corps mais plutôt assez calme avec quelques sensations de plaisirs mais rien de plus et ceux jusqu’à cette nuit qui vient de passer. Plusieurs choses ont changer, tout d’abord avec celle qui partage ma vie, qui me rend heureux chaque jour dès le réveil puisque hier elle m’a encouragé. Donc pour la première fois ma session a débuté avec des petits câlins et des bisous. Quelques sensations plutôt agréables se sont manifestées. J’essayais durant cette session de me concentrer sur le frottement de l’aneros contre ma prostate en imageant le mouvement de l’aneros dans mon anus. Cette première partie fut agréable et je n’arrivais pas à me résoudre à retirer mon jouet et j’ai donc commencé la nuit avec. J’ai du dormir 1h30 ou 2h avant que je ne sois réveillé. Dès le réveil pas énormément de sensations mais rapidement quelque chose s’est produit qui fut très plaisant. Je sentais l’aneros se frottait contre ma prostate qui a un moment j’ai senti grossir. Ce fut très plaisant et le plaisir continué, mon sex était en érection totale et je ne me suis pas aperçu de cela dès le départ mais quelques temps (secondes ou une minute je ne sais pas…) après quand j’ai contracté (malheureusement) un peu fort mon périnée. J’ai senti à ce moment la mon sex qui était dur comme rarement il a été. C’était très plaisant mais tout de suite après que j’ai senti mon sex, que celui-ci était en érection les sensations ce sont peu à peu dissipé.

Or, parmi vous, j’entends toujours parlé des contractions involontaires et pour ma part je n’ai aucune contractions involontaires et je me demande si j’arrive au point limite avant d’avoir ces contractions ? J’ai donc réussis à avoir un petit moment où mon plaisir a atteint un point qu’il jamais atteint auparavant et je suis heureux d’avoir pu connaitre cela.

Je ne sais pas si cela fait la même chose pour vous mais après avoir retiré mon aneros, je continuais à avoir des petites sensations de plaisir au niveau de ma prostate. J’arrivais encore à la sentir et ce matin mon appétit sexuel a grimper (est-ce normal??). Je n’ai qu’une envie, c’est de recommencer le plus rapidement possible mais en lisant différents postes il est recommandé d’espacer les séances et c’est peut être un bon moyen pour faire grandir mon désir sexuel (même si ce matin il est déjà haut)???

Désolé mon post est un peu long et je souhaite dévoiler un peu plus sur moi car peut-être que cela m’aidera à m’ouvrir encore plus et m’aidera sur mon cheminement. Toutes vos réponses m’ont déjà permis d’avancer dans cette nouvelle voie du plaisir et je vous en suis très (vraiment) très reconnaissant^^.
Je vous expose ici une des raisons (qui n’est pas la seule bien évidement) qui m’a poussé à vouloir découvrir le plaisir anal. Malheureusement, j’éjacule assez rapidement quand nous faisons l’amour avec ma femme. Après l’avoir pénétré, il suffit de quelques secondes pour avoir un orgasme éjaculatoire et je dois dire que je reste très souvent sur ma faim et je suis déçus pour ma femme bien qu’elle me rassure et qu’elle me dit qu’elle attache plus d’importance aux préliminaire. De plus, je suis assez jaloux du plaisir qu’elle peut avoir en temps que femme, qu’elle puisse avoir plusieurs orgasmes d’affilés (je rêve d’être une femme pour cela principalement je dois avouer).

Je ne suis pas un transsexuel enfin je pense mais il m’arrive de rêver que je puisse me transformer en femme pendant une journée. De pouvoir m’habiller comme elles (soutien gorge, body, justaucorps, doudoune…). Je suis quand même content d’être un homme et je ne me vois pas faire une transformation pour devenir femme mais… Ce doit être mon côté féminin.

Désolé pour la longueur de ce post et un grand merci pour votre aide dans ce cheminement qui me permet de me connaitre un peu plus chaque jour.

Buzzi