#36441
bzobzo
Participant

Plusieurs choses ont changer, tout d’abord avec celle qui partage ma vie, qui me rend heureux chaque jour dès le réveil puisque hier elle m’a encouragé. Donc pour la première fois ma session a débuté avec des petits câlins et des bisous.

c’est très très positif cela, quand la compagne devient réceptive par rapport à cette nouvelle pratique dans laquelle tu t’es engagé, qu’elle ne la perçoit plus comme quelque chose qui pourrait t’éloigner d’elle,
que tu cherches du plaisir en solitaire, sans elle
mais au contraire, comme une pratique qui pourrait enrichir votre relation, vos ébats communs

dans un couple, je crois, il est important d’avoir chacun un petit domaine à soi,
dans la sexualité aussi, s’enrichir, se développer dans un plaisir en solitaire, dans une exploration de son propre corps
qui va après enrichir la relation commune, la sexualité à deux

Je ne sais pas si cela fait la même chose pour vous mais après avoir retiré mon aneros, je continuais à avoir des petites sensations de plaisir au niveau de ma prostate. J’arrivais encore à la sentir et ce matin mon appétit sexuel a grimper (est-ce normal??). Je n’ai qu’une envie, c’est de recommencer le plus rapidement possible mais en lisant différents postes il est recommandé d’espacer les séances et c’est peut être un bon moyen pour faire grandir mon désir sexuel (même si ce matin il est déjà haut)

malheureux! ne te retiens pas, fais comme bon il te semble, juste écoute ton corps, si ton désir veut cinq séances par jour,
si tu peux te le permettre dans l’emploi du temps, va-s-y, fonce,
encore une fois n’écoute que ton propre désir

Or, parmi vous, j’entends toujours parlé des contractions involontaires et pour ma part je n’ai aucune contractions involontaires et je me demande si j’arrive au point limite avant d’avoir ces contractions ? J’ai donc réussis à avoir un petit moment où mon plaisir a atteint un point qu’il jamais atteint auparavant et je suis heureux d’avoir pu connaitre cela.

cela n’a aucun importance, tu ne devrais y consacrer aucune attention,
il y a des gens qui en ont jamais mais le plaisir est bien là, les sensations en abondance, sont bien là

De plus, je suis assez jaloux du plaisir qu’elle peut avoir en temps que femme, qu’elle puisse avoir plusieurs orgasmes d’affilés (je rêve d’être une femme pour cela principalement je dois avouer).

avec le plaisir prostatique, tu vas être servi, une fois que ce sera bien lancé, tu connaîtras un plaisir équivalent, avec des orgasmes à répétition

Je ne suis pas un transsexuel enfin je pense mais il m’arrive de rêver que je puisse me transformer en femme pendant une journée. De pouvoir m’habiller comme elles (soutien gorge, body, justaucorps, doudoune…). Je suis quand même content d’être un homme et je ne me vois pas faire une transformation pour devenir femme mais… Ce doit être mon côté féminin.

on est tous plus ou moins hanté par ce genre de fantasmes,
ma théorie, je la décris en long et en large dans mon fil, c’est que nous avons beaucoup beaucoup de féminin en nous,
dans nos abysses,
cela se traduit au quotidien sans doute diversement en chacun de nous,
la façon dont cela peut rejaillir soudainement, même ne fusse que pour un instant, sous forme de fantasme, sous forme d’envie, de mille et une façons dans notre personnalité, dans nos gestes,
dans notre façon de faire l’amour, dans nos relations avec l’autre

moi, je n’ai jamais vraiment eu de fantasmes de ce type,
pourtant mes séances désormais, je les vis avec ce féminin en moi, entièrement aux commandes,
j’ai pu creuser cela sans doute parce que je vis plutôt isolé, avec pas de relations amoureuses depuis de nombreuses années

tout seul chez moi, durant mes séances de massage prostatique, j’ai senti que tout ce féminin que je percevais au fond de moi,
eh bien il y avait moyen en quelque sorte de le faire monter à la surface, de lui faire prendre les commandes de ce corps
et de vivre ainsi un plaisir complètement différent
mais sans doute si j’avais une compagne à mes côtés, cela aurait pris une direction différente,
mon besoin aurai été différent, se serait exprimé d’une façon différente

en tout cas avec le massage prostatique, tu peux laisser ce féminin en toi s’exprimer,
si tu en éprouves le besoin, il n’y a juste qu’à t’écouter, qu’à te laisser aller,
à partir du moment où ta pratique est devenue un peu consistante

j’admets que ce genre de mots peut paraître un peu abstrait
tant qu’on n’a pas atteint un certain point de son évolution,
juste essaie de t’écouter, d’écouter ce corps sous toi,
essaie de laisser le désir s’exprimer de plus en plus,
il saura puiser dans tes fantasmes aussi sans que tu n’ais à forcer quoique ce soit,
il ne faut pas chercher à forcer
mais pas chercher à se retenir non plus,
le désir est toujours sur la bonne longueur d’onde si on s’en remet entièrement à lui