#36470
AndranerosAndraneros
Admin bbPress

Tu fais bien de rappeler cette pratique @aneveil :

Le sourire intérieur tel que l’explique très bien Mantak Chia

Je pense que mon expérience relative à l’énergie sexuelle (que j’ai découverte à l’occasion de mon cheminement et que j’ai approfondie plus récemment encouragé en particulier par le témoignage de @epicture dans son fil de discussion L’énergie sexuelle masculine) devrait me permettre de me replonger enfin avec profit dans son enseignement.

Je pense depuis longtemps que la sexualité n’est qu’une et qu’il y a une continuité entre notre plaisir Yang du pénis et notre plaisir Yin situé dans nos entrailles souterraines. 

Mes premiers orgasmes prostatiques m’ont fait prendre conscience d’une part de féminité dans ma nouvelle forme de jouissance. Mon expérience depuis a confirmé et amplifié ma perception de ma part féminine mais pas au point de vivre comme toi ou @bzo ou d’autres la présence de deux pôles distincts en moi, capables de générer chacun son mode de jouissance particulier.

J’ai bien fait l’expérience d’une excitation en mode prostatique qui me permettait de bénéficier des caresses de ma femme sans bascule éjaculatoire, différente de l’excitation en mode pénien mais sans la vivre comme étant plus féminine que l’autre.

La recherche du plaisir Yin lors de la masturbation m’a donc beaucoup aidé à ne pas basculer vers l’éjaculation et loin de m’éloigner du plaisir prostatique, cela m’en a au contraire énormément rapproché pour y plonger totalement.

Je fais maintenant, come toi et @epicture l’expérience « inverse » de retrouver, à travers une stimulation très intense centrée sur mon pénis, totalement masculine, les symptômes de la jouissance prostatiques sous formes de vagues orgasmiques que je redirige vers tout mon corps. Mais là encore je ne vis pas la dualité entre deux pôles.

Je n’en tire aucune conclusion sur cette notion des deux pôles Yin et Yang. Soit mon imagination manque de souffle, soit j’ai encore des barrières qui ne me permettent pas de vovre ma sexualité dans toute sa splendeur. Mon évolution a été très lente depuis mes débuts et c’est sans doute encore le cas sur ce point. J’ai encore de fantastiques découvertes à faire.

Merci d’apporter ta réflexion sur ce sujet qui relie notre pratique quotidienne à une tradition aussi ancienne. Bon cheinement @aneveil.