#36527
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonsoir @chaines,
Tu nous dis :

Point positif quand même, il me semble réussir un peu plus facilement à déclencher cette sensation de plaisir dans le bas ventre,

C’est une des caractéristiques de tes progrès. Pendant notre apprentissage nous ne battons pas des records de jouissance à tous les coups. Nous sommes nombreux à regretter que nos dernières sessions ne soient pas aussi explosives que celle qui nous a donné l’impression de passer quelques minutes au paradis de l’orgasme prostatique quelques jours ou quelques semaines plus tôt. Nous omettons souvent de constater que, même si le plaisir procuré par l’action du masseur n’est pas aussi intense, la sensation de plaisir vient quand même un peu plus rapidement dans la session ou plus facilement ou avec plus de régularité. Tu as raison de donner toute son importance à ce point.

Je réponds à tes 2 dernières questions :
1.

Étrange ?

Non.
2.

Déjà eu cet effet là ?

Je n’ai pas eu forcément le même (ma chambre est peut-être moins chauffée que la tienne) mais je suis régulièrement réveillé ou à moitié réveillé par les réactions de mon corps aux effets de la présence d’un masseur. Je vis aussi des expériences de même nature sans masseur.

Le plus souvent ces phases nocturnes évoluent avec l’arrivée de vagues de plaisir et d’orgasmes. Tu dois apprendre à reconnaître ces événements comme des phases actives de ta longue session nocturne entre des phases de sommeil profond. Peu à peu ton esprit associera les effets de l’action de ton masseur à la montée d’un véritable orgasme.

Bon cheminement @chaines.