#36572
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour @Buzzi. Tu nous dis :

j’ai commandé le livre de l’homme multi orgasmique de mantak chia car je pense bien que cela va m’aider dans mon cheminement.

Ce livre se situe dans une culture taoïste qui, bien que très proche des principes qui ont guidé les créateurs des Aneros, n’est pas celle dans laquelle nous baignons quand nous nous lançons dans l’apprentissage du plaisir prostatique. Je te conseille donc de bien séparer, dans un premier temps, les moments que tu consacres au massage prostatique, façon Traité d’Aneros, et ceux que tu consacres au massage pénien façon Mantak Chia.

C’est ce qu’a soigneusement fait @epicture quand il a commencé son double cheminement, avant de rapprocher et de combiner ses 2 pratiques. Quand ta pratique du massage pénien sera devenue naturelle et qu’elle t’apportera des sensations énergétiques se rapprochant de celles de tes massages prostatiques tu pourras apprendre à les combiner.

à quelques reprises lors de mes séances de masturbation pénienne j’arrive malheureusement jusqu’à l orgasme (même effet qu’un orgasme classique) mais j’arrive à contrôler l’éjaculation pour ne pas éjaculer au prix d’une baisse de plaisir et après une baisse de l’appétit sexuel

Que veux-tu dire @buzzi ? Que tu vas juste un peu trop loin, que tu as un orgasme accompagné de ses contractions éjaculatoires et que tu bloques l’expulsion de ton sperme en appuyant sur le point à 1 000 $ ? De mon point de vue cela signifie que tu appuies trop tard. A ce sujet @epicture donne un conseil pratique très important bien qu’en apparence paradoxal, seulement en apparence. Dans ce message :

Le massage pénien sans éjaculation permet le sentiment d’une maîtrise car il y a un jeu avec le point de non-retour, mais cette maîtrise est un leurre, car le véritable plaisir du massage pénien se tient bien en dessous du seuil de l’éjaculation. (… )
Si tu veux te masturber, en dehors des sessions de massage prostatique, n’hésite pas une seconde, mais fait-le en apprenant à contrôler l’éjaculation, à profiter du plaisir du massage avant l’éjaculation, et peu à peu, tu ne voudras plus éjaculer, même si parfois c’est impossible.

Et dans celui-ci :

L’idée est de faire des incursions dans la troisième zone, venir titiller l’éjaculation et revenir ensuite dans la seconde. A chaque retour dans la deuxième zone, La puissance des vagues de plaisirs augmente. Le problème c’est que chaque incursion dans la troisième zone rend l’éjaculation plus imminente car le désir de se libérer, de se lâcher est plus brulant. La troisième zone devient extrêmement petite. Mais quand je m’arrête, je conserve une forte libido.

Il convient d’accorder une grande attention à une dimension que l’on oublie pendant chaque session, celle du temps. Je confirme l’expérience transmise par @epicture ; l’intensité du plaisir se développe plus en nous concentrant souvent et longtemps sur des sensations « moyennes » qu’en essayant de garder l’équilibre sur la crête du point de non-retour. Il y a un apprentissage silencieux du corps et de l’esprit entre les sessions qui est invisible pendant les sessions, sauf quand après quelques semaines de pratique consciencieuse on s’aperçoit que notre plaisir n’est plus le même.

Essayer un nouveau masseur peut t’aider à avancer si tu as bien entête que le nouveau masseur ne t’apportera pas automatiquement les orgasmes que tu attends. N’hésite pas à essayer.

Bon cheminement @Buzzi.