#36575
verlesetoilesverlesetoiles
Participant

Bonjour @Andraneros,

Merci d’avoir contribué à ce petit bilan en retraçant mon évolution. Tu soulèves des questions intéressantes qui méritent une réponse.

Si nous te lisons bien, tu ne t’interroges plus pour savoir si tu peux te permettre de qualifier, tu affirmes vivre des super O’s ! Qu’est-ce qui t’apporte une telle certitude, quelle différence remarques-tu entre tes orgasmes tels que tu les décrivais encore après ta 22ème session et ceux que tu vis maintenant ?

La 26ème séance m’a permis d’être effectivement plus affirmatif sur ce point. Pour tout te dire, lorsque j’ai commencé à rédiger ce bilan ma phrase était plutôt du style « Je peux maintenant affirmer que j’atteins le point 55 de la carte au trésor sans rougir. Certains me diraient que je pourrais cocher le point 56 mais je préfère rester humble face à ces fameux Super-O ».

Cette séance donc, a été une de ces danses de couple un peu irréelle qui nous a transportés dans une belle extase multi-orgasmique. Durant cette danse, à un certain point, ma femme s’est retrouvée au-dessus de moi pour me caresser le corps, les tétons avec volupté. Mes propres doigts se sont égarés sur son corps, en réponse à ses caresses. Le plaisir étiré à son comble nous a transporté les deux en même temps dans un orgasme tsunami. Cet orgasme prostatique, moins tendu que durant ma 22ème session, mais plus puissant, plus profond, englobant tout le corps a clairement été un Super-O. La jouissance de ma femme est entrée en résonance avec ma propre jouissance et l’a amplifiée de manière phénoménale. Nous avons été bruyants durant ce moment et nous avons chanté en chœur pour célébrer la vie et ses plaisirs.
Je ne rejoins pas tout à fait la définition académique, car il y a finalement eu assez peu de convulsions, mais elles étaient tout de même présentes et surtout quel plaisir, quelle extase…

Qu’entends-tu par « j’ai voulu aller la cultiver » ?

Ma perception balbutiante de ces énergies est la suivante. Notre corps est constitué, d’après moi, de différentes strates. Selon les courants de pensées les noms vont changer mais l’idée globale reste la même. 7 corps nous constituent, en partant du physique pour monter vers le divin. Nous avons aussi en nous des centres énergétique, relié à nos organes, qu’on appelle communément les chakras par lesquels passe l’énergie vitale, aussi nommé Chi (pour les chinois) ou Prana (en Inde). En découvrant le massage prostatique j’ai ouvert grand la porte du chakra Sacré (Svadisthana en sanscrit), situé sous le nombril et j’ai senti cette énergie déferler en moi. J’avais déjà fait un travail d’ouverture des chakras, ceci explique peut-être aussi ma perception accrue de ces phénomènes.
À partir du moment où j’ai perçu cette circulation énergétique il m’est apparu clairement que je devais aller travailler dessus pour l’harmoniser, la développer, l’amplifier. Développer cette énergie, ou plutôt la cultiver pour reprendre mes termes me permet d’être en meilleure santé et me permet d’être toujours plus en adéquation avec ce corps. Cette harmonie est pour moi une des clés vers des orgasmes toujours plus riches, profonds, étendus, divin, en moi et avec l’autre. C’est de cela dont je parlais à mes débuts lorsque j’évoquais une quête spirituelle.

Je cultive donc cette énergie en méditant, en lisant des écrits tel que ceux de Mantak Chia et en pratiquant des exercices de visualisation et de ressenti. Certains peuvent probablement en parler bien mieux que moi et de manière beaucoup plus détaillée. Si je devais reporter ce cheminement sur une carte au trésor de l’énergie équivalente à notre carte au trésor prostatique je dirais que je me situe quelque part entre les points 10 et 15.

Bon cheminement à toi @Andraneros