#36692
verlesetoilesverlesetoiles
Participant

07/03/2020
30ème séance
Temps de séance disponible / effectif : non défini / 1h45 – Soir
Masseur : Helix
Duo

Je reste pour l’instant fidèle à ce cher Helix qui me procure des beaux orgasmes. Le Eupho a déjà été bien efficace chez moi avec de beaux orgasmes aussi, mais je sens bien qu’il me faut encore un peu plus de pratique avant d’en tirer tout le potentiel. Je pratique beaucoup actuellement, dans ce que j’aime à appeler la danse de couple, à deux avec ma femme. Je sens quand même un besoin par moment de pratiquer aussi seul et nous en avons discuté les deux. Je vais essayer, dans la mesure du possible, de pratiquer une à deux séances par semaine seul, en plus de nos danses. Au même titre que ma femme a ses besoins avec son Evi, elle va aussi se ménager des moments de pratique.
Les orgasmes prostatiques, pour rester dans le thème de ce fil, vécu durant cette séance furent merveilleux, au-delà des mots. Une montée crescendo guidé d’une main de maître par ma femme. Mon corps continue à réagir très fortement à la stimulation des tétons. Les mouvements du masseur sont fluides, instinctifs. Je révise un peu mon avis sur le fait qu’un suppositoire de karite n’est pas systématiquement nécessaire. Au contraire, celui-ci apporte un surplus de lubrification qui permet au masseur de se déplacer de manière extrêmement fluide et délicate, diablement délicieux. Arrivé au sommet de la crête, admirant tranquillement le paysage, je suis subitement propulsé vers un orgasme énorme. Contrairement à la 26ème session, celle-ci rejoint plus clairement le point 56 de cette fameuse carte aux trésors. Grosses contractions involontaires, tout mon corps vibre, tremble de désir. Les mouvements du masseur sont amples et fluide. Les va-et-vient sont d’une amplitude énorme et amplifient à chaque fois le plaisir, en effet, mon corps se fait l’amour. Ma femme ne s’arrête pas pour autant de me caresser et mon bassin bouge de plus en plus, tout le corps bouge en fait. Tous ces mouvements ajoutent des sensations au niveau de la prostate et participent à l’intensité du plaisir. J’ai enchainé comme ça 4, 5 orgasmes, je ne sais plus trop, j’ai perdu le compte à un certain point. À chaque fois le suivant m’a surpris et embarqué dans une explosion orgasmique tellement intense. J’ai dû dire stop à ma femme à un certain point, étant épuisé.
Ce qui m’a surpris durant cette séance c’est le fait d’entrevoir que malgré l’intensité du plaisir j’ai sentis qu’il y avait moyen d’atteindre un plaisir encore plus intense, plus globale, différent. Pas forcément plus intense en fait, mais avec un spectre plus large, d’autres colorations.
Je note aussi que malgré de fortes contractions involontaire, la tension du corps était différente de celle vécue durant ma 22ème session. Lors de celle-ci, la tension était présente pour aller chercher l’orgasme, contrairement à ce que j’ai vécu ce jour ou la montée vers l’orgasme n’était pas en tension, beaucoup plus en douceur, totalement connecté à mes sensations corporelles. C’est durant l’orgasme que les contractions involontaires ont jailli pour m’embarquer vers les suivants.
Une session exceptionnelle en tout points !

Je pense utile de rappeler que cette méthode d’apprentissage de la séparation entre l’orgasme et l’éjaculation est tout sauf une banales masturbation quand elle est pratiquée sérieusement puisque Mantak Chia la place au cœur de la circulation énergétique dans le corps, voire entre deux amants comme tu as commencé à le faire avec ta femme.

Tu fais bien de rajouter cette précision @Andraneros. C’est exactement dans cet état d’esprit que je souhaite développer ces capacités.