#37004
AndranerosAndraneros
Modérateur

@v3log c’est un aspect de mon cheminement très atypique.
Ma découverte de l’orgasme prostatique a été très très lente. Le déclic s’est fait en gardant mon masseur pour passer la nuit avec. Le processus a pris plusieurs mois en commençant par des formes de contractions dorsales légères puis plus fortes accompagnées par des sensations bizarres au début puis peu à peu plus intenses et plaisantes.

A un certain stade déjà bien avancé pour mon expérience à l’époque je me suis apreçu que les nuits pendant lesquelles je ne gardais pas mon aneros je ressentais les mêmes sensations, plus faibles et plus diffuses. Leur progression a accompagné mes progrès avec masseur. Pour moi l’A-less est un effet secondaire de mon apprentissage du plaisir prostatique.

Je ne m’en plains pas…