#37007
bzobzo
Participant

le moi pensant éteint,
l’imagination est déliée, est libre de circuler dans tout le corps,
de s’associer à la chair pour chorégraphier le désir,
elle n’est plus images, rêveries, fantasmagories, dans notre tête
mais contribuant directement à l’action sexuelle, en étroite collaboration avec notre chair,
elle orchestre une rêverie érotique, concrétisée dans l’instant en nous