#37073
bzobzo
Participant

la tentation est là par moments
d’y mettre la main, de toucher avec les doigts,
ma chair devine le coup de turbo soudain que cela générerait,
les vagues qui se déplaceraient en rangs plus serrés

mais je sais aussi le cul de sac dans lequel rapidement je me retrouverais,
uniformisation des sensations, plus de réelle accroissement de la tension sexuelle,
peut-être en insistant et encore en insistant, un orgasme ou deux
mais finalement peu intéressants, des fugaces explosions sans grand relief et colorations

la patience et une certaine discipline, font partie du jeu,
savoir résister à la tentation facile
parce qu’avec un corps d’homme, sa sexualité par défaut,
peut montrer durant l’action une issue rapide, un boulevard qui s’ouvrirait soudainement,
un accroissement soudain des sensations bien tentante

mais personnellement en tout cas,
après quelques instants jubilatoire, ne le nions pas,
cela m’a toujours mené, j’écris bien, toujours,
dans un cul de sac et un appauvrissement drastique de la variété des sensations,
leurs nuances, leurs coloris
et puis plus vraiment d’augmentation réelle de la tension sexuelle,
plus de sensation d’un lent et irrésistible décollage

oui parfois on voudrait que ce soit plus rapide,
que le décollage se fasse à la verticale,
avoir le beurre, l’argent du beurre
et le cul de la crémière pour y mettre le beurre et autre chose
mais notre pratique n’aboutit à des zones de stratosphères vraiment intéressantes,
enfin je parle de mon expérience et ma façon de pratiquer,
que si on peut faire preuve de patience, ne pas se laisser aller à certaines facilités

le plaisir, à certains stades de l’action, c’est savoir se retenir,
le plaisir se construit pierre par pierre, exige de la patience, de la retenue,
pour que la tension sexuelle continue sa progression, favorablement, durablement,
s’enrichisse, s’amplifie, se diversifie,
pour que les explosions viennent plus loin, de beaucoup plus loin,
mènent plus loin, beaucoup plus loin, beaucoup plus haut, beaucoup plus longtemps,
bénéficiant de toute cette tension sexuellement accumulée, emmagasinée,
pas immédiatement relâchée