#37100
bzobzo
Participant

ma chair est tellement devenue mon complice,
je lui murmure à l’oreille, elle me répond avec du plaisir,
je la cajole, elle se met à ronronner comme un gros chat,
m’emplissant l’âme de sa douce et chaude musique
qui dort au fond d’elle
comme un navire coulé aux flancs emplis de l’or des Conquistadors