#37147
bzobzo
Participant

j’ai repris plus intensément que jamais mon écriture par ici,
c’est ma façon de canaliser la nervosité, l’angoisse, due à la situation ambiante,
j’étais parvenu à établir une discipline qui m’éloignait de plus en plus du forum
pour que je bénéficie de plus de temps pour finir les petits travaux dans mon appartement
mais là j’ai besoin d’un exutoire pour l’instant,
alors je laisse à nouveau surgir le flot des mots en parallèle à ma pratique

les rues vides, les magasins fermés, les visages masqués,
les files devant les magasins d’alimentation ouverts,
notre nouveau quotidien à nous, urbains, rats des ville,
les rats des champs au moins, ont la nature autour d’eux
qu’ils peuvent arpenter un peu, je suppose, tout de même

je me faisais la réflexion qu’en ces temps exceptionnels,
ma pratique était plus que jamais indispensable,
plus que jamais elle m’assurait des moments de bonheur tellement intenses,
je me sens comme une plante alimentée secrètement par une source intérieure,
ressourcé, re-focalisé, ré-énergétisé, par elle

le sexe ici tout seul chez moi dans mon appartement, est devenu aussi naturel que de respirer,
je peux m’interrompre à tout instant dans n’importe quelle occupation
pour m’offrir quelques instants de plaisir,
parfois, juste le temps d’un mouvement du bassin et d’une caresse,
deux, trois secondes, le temps d’une vague de douceur, de volupté, dans ma chair

hier, une longue séance de près de trois heures,
interrompue juste en seconde moitié par quelques courts textes mis dans mon fil,
en ces temps où le confinement est devenu la règle générale,
je vais momentanément me confiner encore plus loin quelque part en moi-même,
dans un nid de jouissance et de volupté,
comme pour exorciser l’angoisse des temps présents

je sais que si ma vieille mère l’attrape, elle a toutes les chances d’y passer
et même moi, avec mes difficultés pulmonaires,
on frôle la mort parfois de tout près pour l’instant sans même le savoir,
peut-être le geste devenu systématique chez moi,
de me passer les mains au gel hydroalcoolique hors de chez moi dès que je touche quelque chose,
m’a sauvé la vie de multiples fois,
peut-être pas une,
va savoir…

peut-être c’est juste une loterie, 3000 morts sur une population de plus de 11 millions, en Belgique,
cela ne fait jamais qu’un très faible pourcentage de la population,
il suffirait d’être au mauvais endroit, au mauvais moment et de passer tout près de la mauvaise personne
mais bon, il semblerait qu’il y aurait beaucoup de gens qui portent le virus,
sans même le savoir et qui peuvent infecter

la caresse intérieure, je suis amoureux de la caresse intérieure sans fin,
je suis devenu totalement autonome sexuellement,
bien qu’il me plairait de me frotter à d’autres corps,
je ne le ressens plus comme un besoin , juste un complément qui serait intéressant, enrichissant

faites chanter votre corps,
sentez la vie comme elle peut se concentrer en ondes cristallines ineffables par moments
et sortez couverts