#37180
bzobzo
Participant

bien garder à l’esprit que l’acte sexuel,
l’acte sexuel avec la pénétration,
n’est pas quelque chose de mécanique,
que c’est une danse entre deux corps,
il en va de même dans la pratique en mode yin, tout seul

au début, c’est sans doute trop que d’essayer de mettre cela en place
tant qu’on ne maîtrise pas encore bien
le dialogue des ondes prostatiques et des ondes génitales dans son bassin
mais une fois que cela commence à être un automatisme, qu’on commence à se sentir à l’aise avec cela,
que nos mains sont devenues indépendantes, vont par monts et par vaux, caresser, frotter, presser
et puis que le corps se sent bien en mode liane lascive, aime onduler,
alors il est temps de penser à la coordination de cet ensemble,
faire que ces différents acteurs de notre plaisir, de nos sensations,
agissent de manière optimale ensemble

la danse est basée sur un rythme, toujours il doit y avoir un rythme,
c’est dans notre bassin qu’est donné le rythme , ce sont les mouvements de la pénétration,
c’est dans notre bassin que naît le beat langoureux, le beat suave de l’acte sexuel,
sentez-le, comme c’est un rythme caressant, sauvage par moments,
il doit toujours être là
ou du moins si on effectue quelques digressions, quelques figures de style,
après on doit toujours retomber dessus, sur le rythme de la danse,
voyez Ginger Rogers et Fred Astaire, dans leurs merveilleux numéros sur la piste,
ils effectuent parfaitement coordonnés quelques mouvements acrobatiques qui défient la gravitation
mais après ils retournent au rythme de base de la danse,
ils ne l’oublient jamais, ils le retrouvent toujours comme un chat retombe sur ses pattes

sentez la danse en vous, sentez le rythme dans votre bassin,
sentez la langueur ainsi s’exprimer merveilleusement,
sentez comme tout se chorégraphie comme par miracle dans la danse, comme tout se répond parfaitement ainsi,
les mains passent le relais au bassin, le bassin à la prostate, etc
tout est bien coordonné quand on suit le rythme, quand le désir est une danse suave, animale, en nous