#37184
bzobzo
Participant

une variante diantrement sympathique,
je m’y adonne régulièrement,
même si ma préférence va à rester nature, sans rien,
c’est de s’enduire les testicules et le sexe de beurre de karité
et ainsi en mode yin, avec les cuisses dansant leur slow langoureux avec les génitaux,
ça dérape, ça glisse, ça frotte feutré, plus que jamais

pour compléter, un tout petit peu aussi derrière dans la petite ouverture,
vraiment qu’une petite noix, cela ne doit pas devenir une patinoire,
c’est nécessaire uniquement avec le masseur,
ainsi le doigt entre et glisse toujours plus profondément tellement facilement

comme c’est chaud et glissant là-dedans,
quel divin fourreau,
la contraction venant envelopper le(s) doigt(s)
forment directement un délicieux petit bélier affolant mes entrailles